24 novembre 2016
Délit de fuite mortel sur la route 235
À la recherche du chauffard
Par: Maxime Prévost Durand
C’est près de cet endroit que le corps de Normand Boire aurait été aperçu par des passants, en soirée dimanche.Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

C’est près de cet endroit que le corps de Normand Boire aurait été aperçu par des passants, en soirée dimanche.Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le chauffard impliqué dans un délit de fuite mortel, dimanche soir, sur la route 235 à Saint-Pie, est toujours recherché par les autorités. La division des crimes majeurs de la Sûreté du Québec mène l’enquête entourant cet accident aux circonstances nébuleuses.

Le corps de Normand Boire, un homme de 60 ans de Mont-Saint-Hilaire, a été retrouvé inanimé vers 21 h 30 dimanche, au bas de la côte de la route 235, entre Saint-Pie et Saint-Hyacinthe. Un témoin a contacté les autorités après avoir fait cette macabre découverte. « Il s’agissait d’une mort évidente », a indiqué Claude Denis, porte-parole de la SQ. Une autopsie a été pratiquée mardi afin de déterminer l’identité de la victime.

La route 235 a été fermée durant toute la nuit de dimanche à lundi dans les deux directions à cette hauteur, le temps que des reconstitutionnistes et des enquêteurs du Service de l’identité judiciaire analysent la scène.

« Nous avons rencontré trois automobilistes qui affirment avoir percuté le corps de la victime, qui gisait sur la chaussée, mais nous n’avons pas réussi à retrouver le premier véhicule qui aurait frappé la victime », a poursuivi le sergent Denis. Des débris ont été retrouvés sur la chaussée, mais ne permettaient pas pour le moment de cibler le modèle ou la couleur de la voiture.

La Sûreté du Québec recherche présentement des personnes qui auraient pu être en contact avec la victime dans les heures qui ont précédé le drame, ainsi que des témoins de l’accident. Les autorités se questionnent notamment sur la présence du sexagénaire, à pied, dans un secteur aussi rural. Toute information qui pourrait permettre de faire progresser l’enquête peut être transmise à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

image