Desjardins planche sur le retour des caissiers mobiles | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Desjardins planche sur le retour des caissiers mobiles
25 août 2011

Desjardins planche sur le retour des caissiers mobiles

La Caisse de Saint-Hyacinthe désire installer des coffres-forts dans les centres de personnes âgées afin de remettre sur pied le service de caissiers mobiles. Si tout va bien, le service pourrait être fonctionnel au début de 2012.
L'impasse concernant l'abolition du service de caissiers itinérants semble déboucher sur un compromis entre la Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe et les résidences pour personnes âgées. La décision de suspendre ce service en raison de problèmes de sécurité avait créé beaucoup de remous le printemps dernier.

Un comité formé de gestionnaires et d'administrateurs de la Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe a rencontré les différents centres pour personnes âgées. « Des séances informelles ont eu lieu et des questionnaires pour évaluer les besoins des résidents ont été distribués », explique la directrice des communications de l'institution financière, Hélène Duchaine.

Le comité envisage maintenant de faire installer des coffres-forts dans les résidences. Cette mesure réglerait les craintes face à la sécurité des caissiers mobiles. Quand Desjardins a annoncé que le service allait être suspendu, c'est la sécurité des employés qui avait été invoquée. La Caisse de Saint-Hyacinthe affirmait que le caissier était vulnérable lorsqu'il se déplaçait.Pour régler ce problème, le transport de l'argent va donc être assuré par une société de transport de devises spécialisée et une nouvelle technologie va permettre au caissier de mécaniser les opérations à partir des centres.Pour l'instant, la Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe est encore à évaluer le coût de la pose des coffres-forts dans chaque établissement et aucune décision n'a été prise quant au financement de cette opération. Mme Duchaine croit que si les coûts sont raisonnables, la Caisse pourrait assumer entièrement les frais de ces modifications.Elle estime que l'évaluation individuelle des coûts va prendre un mois. La Caisse de Saint-Hyacinthe souhaite rétablir le service pour janvier 2012.

La FADOQ mise de côté

« Bien que j’ai représenté les aînés dans ce dossier lors de l’assemblée générale annuelle de la Caisse de Saint-Hyacinthe, on n’a pas cru bon de nous impliquer dans les démarches, ni de nous tenir informés », affirme Claude Leblanc, président de la Fédération de l'Âge D'Or du Québec (FADOQ) section Richelieu-Yamaska. C'est grâce à des membres ayant participé aux rencontres que M. Leblanc suit le dossier.

image