Marie-Claude Morin sous le choc | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Marie-Claude Morin sous le choc
25 août 2011

Décès de Jack Layton
Marie-Claude Morin sous le choc

Le décès du chef du Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD), Jack Layton, lundi matin, a bouleversé la députée de Saint-Hyacinthe-Bagot, Marie-Claude Morin. Jusqu'à la fin, elle aurait espéré une conclusion plus heureuse.

C'est par l'intermédiaire des médias, en matinée, que la députée néo-démocrate a appris le décès du chef de parti. En faisant référence au canular du décès de Jean Charest sur le site Internet du journal Le Devoir, la députée de 26 ans avoue avoir crue à une blague. « Je me suis pincée, car je ne m'y attendais pas du tout. On croyait qu'il était en période de repos et il nous avait dit qu'il avait l'intention de se battre. Je me suis dit: « Est-ce que c'est une blague? » Ensuite, j'ai reçu un téléphone de mon parti m'annonçant son décès. Puis, tout s'est précipité. »

M. Layton semblait pourtant se porter de mieux en mieux, croyait Mme Morin. Lors de sa dernière rencontre avec le chef de son parti, le 25 juin lors du débat concernant Postes Canada, elle se souvient l'avoir trouvé « très bien ». C'est lors de la conférence de presse du 25 juillet, où M. Layton avait annoncé son retrait politique temporaire afin de combattre un second cancer, que les membres de son parti ont vraiment réalisé que leur leader était malade à ce point.Brigitte Sansoucy, ex-candidate néo-démocrate dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, a aussi été touchée par l'annonce de la mort du chef du NPD.Ayant appris la nouvelle par son conjoint au téléphone, Mme Sansoucy disait vivre une journée pleine d'émotions, lundi. « Je dois prendre le temps de vivre mes émotions », a-t-elle déclaré sur un ton résilient.Sa première réaction a été de se remémorer les instants marquants avec cet homme qu'elle décrit comme étant une source d'inspiration. « J'ai regardé par la fenêtre et j'ai pensé à ma première et ma dernière rencontre avec lui ainsi que nos discussions », a rappelé la conseillère municipale à la Ville de Saint-Hyacinthe.

Un homme de coeur

Les éloges ont été nombreux à l'égard de Jack Layton depuis son décès. Beaucoup ont souligné sa volonté à faire de la politique autrement.

« C'est clair, on vient de perdre un homme exceptionnel », a souligné Mme Sanscoucy, devenue adjointe de circonscription de Marie-Claude Morin. La députée de Saint-Hyacinthe-Bagot regrettera pour sa part de ne jamais avoir l'occasion de voir M. Layton comme premier ministre du Canada. « J'ai le souvenir d'un homme droit, intègre, courageux, honnête et extrêmement sympathique. Il aurait fait un premier ministre exceptionnel, sans aucun doute! »Mme Sansoucy souligne aussi sa proximité avec les gens et sa lutte contre le cynisme. Elle relate la visite de M. Layton à Saint-Valérien aux élections partielles de 2007. « Ça ne faisait pas dix minutes qu'il était arrivé qu'il avait l'air d'un gars de la place! Il avait un contact vrai avec les gens. Lors de notre retour, il a passé tout le temps à me parler des préoccupations des gens de Saint-Valérien. Il les avait écoutés pour vrai! »Marie-Claude Morin et Brigitte Sansoucy seront toutes les deux aux funérailles d'État de M. Layton à Toronto, samedi.

Un testament politique

À quelques jours de sa mort, Jack Layton a pris soin de redonner ses objectifs aux membres de son parti. Dans sa lettre qui été rendue publique, M. Layton recommande d'ailleurs que Nycole Turmel, députée de Hull-Aylmer, continue son travail à titre de chef intérimaire jusqu'à ce qu'un ou qu'une successeur(e) soit élu(e).

Rappelons que l'élection de Mme Turmel à titre de chef intérimaire du NPD a semé la controverse étant donné que cette dernière a été membre du Bloc québécois pendant au moins cinq ans avant de rejoindre l'équipe de Jack Layton.Le défunt chef du NPD recommande aussi de tenir un vote quant au leadership du parti le plus tôt possible dans la nouvelle année pour permettre au nouveau ou à la nouvelle chef de consolider l'équipe, de renouveler le parti et son programme et de se préparer pour la prochaine élection.Mme Sansoucy dit d'ailleurs admirer la dévotion de Jack Layton envers la population et les valeurs de son parti.« À la veille de mourir, il s'est tout de même adressé aux membres du parti et à la population afin de les rassurer. Jack était un homme qui ne pouvait pas être inactif jusqu'à la fin de sa vie », conclut-elle.

image