Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Inévitable pour la survie des PME
5 avril 2012

Création d'un site Internet
Inévitable pour la survie des PME

De passage dans la région, le chroniqueur techno François Charron est venu présenter l'<em>OPÉRATION branchons les PME du Québec</em> en compagnie de ses partenaires Sylvianne Tanguay, enseignante à l'École professionnelle de Saint-Hyacinthe, Josée Quévillon, directrice régionale des partenariats et alliances de la BDC et de Éric Thibodeau, directeur général de la SADC Acton.
Très peu de PME au Québec ont leur propre site internet. Seulement 10 % pour être précis. Le chroniqueur technologique François Charron était de passage dans la région pour présenter ses solutions afin de sauver l'avenir des PME en les incitant à créer leur page web dans le cadre de la tournée OPÉRATION branchons les PME du Québec.

François Charron travaille depuis les deux dernières années sur le projet votresite.ca, un site dédié aux PME afin de leur montrer comment se créer un espace sur Internet. Le but derrière tout ça est bien simple : donner plus de visibilité aux petites entreprises de chez nous. « Je commençais à recevoir beaucoup de courriels par rapport à cette question, alors j'ai décidé de créer un site entièrement consacré à la création simple et rapide de sites web », affirme l'expert techno.

« Les dirigeants de PME croient qu'un site Internet coûte cher, que c'est difficile à faire et que c'est trop de trouble, mais c'est faux », lance François Charron. « Ça ne prend pas un baccalauréat en informatique pour créer son site web. » Avec votresite.ca, des capsules sous forme de vidéos sont offertes à titre de formation en continu pour démarrer son site Internet.Cette opération menée par François Charron est appuyée par la Société d'aide au développement de la collectivité de la région d'Acton (SADC) et la Banque de développement du Canada (BDC). La BDC offre d'ailleurs une solution pour les entreprises désireuses de se retrouver sur le web avec une méthode de financement allant jusqu'à 50 000 $ et des conditions avantageuses. Un taux d'intérêt de 6 % avec une période de remboursement de quatre ans est offert aux PME qui veulent investir dans les technologies de l'information et des communications.« Les entreprises qui n'apparaissent pas dans Google vont fermer bientôt si elles ne font rien, estime le chroniqueur technologique. Le web, c'est rendu le nouveau téléphone. Avant, si ton entreprise avait son numéro dans le bottin, c'était le moyen d'aller chercher la clientèle. Maintenant, ce n'est plus suffisant, ça doit se faire sur Internet. »Le problème est davantage présent en région. À Montréal, 75 % des PME se retrouvent sur le web, alors qu'on observe un phénomène semblable à Québec avec 65,5 % des PME branchées. Dans la région, c'est tout le contraire. Sur les 608 organismes de la région, seulement 21 % offrent une page web à leurs clients.« J'avais peur de ce qu'est en train de devenir le Québec et ses entreprises, surtout avec l'économie fragile dans laquelle on vit, une économie basée sur les PME », continue François Charron. Avec plus de 5,6 milliards de dollars dépensés par année par les Québécois sur Internet, le web devient une plateforme incontournable pour la viabilité des entreprises. Une formation sera donnée par l'enseignante Sylvianne Tanguay aux entrepreneurs désirant créer un site Internet pour leur entreprise le 16 avril à 18 h 30 à l'École professionnelle de Saint-Hyacinthe. Une formation sur la création d'une boutique en ligne aura lieu le 23 avril, même heure, même endroit. D'autres dates pourraient être ajoutées en mai et juin.

image