Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Peu de surprise dans les districts
7 novembre 2013

Élections municipales 2013
Peu de surprise dans les districts

Le résultat du vote aux sept postes de conseiller convoités à Saint-Hyacinthe n'a finalement pas réservé son lot de surprises.

Au fil de la soirée électorale de dimanche, la plupart des courses ont rapidement pris des allures de formalité. Les conseillers Donald Côté, Bernard Barré, Brigitte Sansoucy, David Bousquet et Sylvie Adam regagneront pour quatre ans leur fauteuil à la table du conseil.

Dans le district Saint-Joseph, Johanne Delage est de retour, reprenant le flambeau de Louise Arpin. Seul Jacques Denis fera ses premières armes comme conseiller. Il représentera le district Saint-Thomas-d'Aquin, à la suite du retrait de la vie politique de Guylain Coulombe.

Sainte-Rosalie

Donald Côté s'est imposé facilement dans le district Sainte-Rosalie en obtenant 71,27 % des votes face à Alain Dupré qui a récolté 28,73 % des suffrages. « Les résultats sont très bons, mais il ne faut jamais sous-estimer son adversaire. En démocratie, il faut toujours éviter d'être triomphaliste prématurément », a considéré M. Côté.

Celui-ci a avoué être surpris par le résultat final de la course à la mairie. « La victoire très nette de M. Corbeil est une révélation pour moi. Je suis surpris de l'avance qu'il a réussi à gagner. Je suis très content pour lui et pour la Ville de Saint-Hyacinthe. Il ne faut pas oublier qu'il y a onze conseillers indépendants qui ont leur mot à dire et qui s'expriment », a mentionné M. Côté.Le candidat défait, Alain Dupré, s'est rendu à l'hôtel de ville dimanche soir pour féliciter Donald Côté, avec qui il avait d'ailleurs passé la journée devant le bureau de scrutin. « Je l'ai trouvé très gentil. Il a accepté que je lui communique des informations que j'ai amassées pendant mon porte-à-porte », a indiqué M. Dupré, qui dit avoir beaucoup aimé vivre une campagne électorale. « C'est très enrichissant. Ça m'a donné l'occasion de rencontrer des gens de Sainte-Rosalie que je ne connaissais pas. Ma seule déception, c'est la faible participation des jeunes familles le jour du vote. » Sur la photo, Donald Côté (à droite) félicite son nouveau collègue de banc Jacques Denis qui a été élu conseiller dans le district Saint-Thomas-d'Aquin.

La Providence

Dans le district de La Providence, Bernard Barré semble indéboulonnable au poste de conseiller municipal. Celui qui commente la boxe à la télévision a mis KO son adversaire en récoltant 1 586 votes comparativement à 730 pour Sylvie Norris. « Ce résultat dépasse mes espérances. Le fait d'avoir gagné la bataille de la Métairie m'a donné un bon coup de main durant la campagne. J'ai toujours fait en sorte pour que les choses bougent dans mon quartier et en ville. Pour moi, il n'est pas question que cela change », a mentionné avec enthousiasme Bernard Barré.

Sylvie Norris dit avoir adoré l'expérience de mener une campagne dans son quartier. « Cela m'a permis d'avoir des demandes précises de citoyens. Comme j'avais reçu de nombreux commentaires élogieux, je m'attendais à un résultat plus serré. Je constate que M. Barré est un homme apprécié de la population », a commenté Mme Norris après coup. Sur la photo, Bernard Barré est accompagné de son épouse Lysanne McDernott.

Saint-Sacrement

Brigitte Sansoucy conserve son siège de conseillère dans le district Saint-Sacrement. Elle l'a emporté avec une avance de 331 voix sur Danny Laroche. Marcel Delage a terminé cette course à trois en récoltant 148 bulletins à son nom.

Mme Sansoucy estime que Claude Corbeil est l'homme de la situation comme nouveau maire de Saint-Hyacinthe. « Je l'ai connu sur le Comité train de banlieue où j'ai rapidement constaté qu'il avait du leadership. Il a fait une campagne remarquable et il en recueille ce soir (dimanche) les résultats. »Danny Laroche en était, pour sa part, à sa seconde tentative pour ravir le poste de conseiller municipal. « On a tout donné. On avait des bénévoles, une bonne machine, mais les électeurs de Saint-Sacrement en ont décidé autrement », a-t-il commenté, s'interrogeant aussi sur le faible taux de participation. « Je me suis présenté à toutes les portes du quartier durant la campagne. C'est décevant. »Quant à Marcel Delage, il dit avoir beaucoup apprécié son aventure électorale, notamment parce qu'il souhaite gagner en expérience dans la sphère politique. Sur la photo, Danny Laroche félicite Brigitte Sansoucy.

Sacré-Coeur

Dans le district Sacré-Coeur, David Bousquet n'a éprouvé aucun mal à conserver son siège de conseiller devant André Brodeur, obtenant 1 106 voix contre seulement 235 pour son adversaire. « On a fait monter un peu le taux de participation dans Sacré-Coeur (41,62 %) », a commenté en souriant celui qui, à 35 ans, demeurera le plus jeune membre du conseil municipal.

« Je prends le résultat du vote comme une appréciation de mon travail, c'est un message clair. Je pense aussi que nous avons un excellent maire. J'aurai beaucoup de plaisir à travailler avec Claude », a-t-il ajouté.André Brodeur ne semblait pas du tout démoli par sa défaite. « C'est la démocratie, et pour moi, c'est une autre belle expérience. Je félicite David Bousquet. Tous les deux, nous avons travaillé fort pour faire sortir le vote. »

Cascades

Malgré un faible taux de participation de 30,68 %, la conseillère sortante Sylvie Adam a réussi à tirer son épingle du jeu en conservant son fauteuil de conseillère après une course serrée contre Jeannot Caron.

« Je me doutais que cela allait être une chaude lutte. J'aurais souhaité un taux de participation beaucoup plus élevé. C'est un peu désappointant », a observé Mme Adam après sa victoire. « Ce résultat est un message clair. Il faut travailler et il y a encore beaucoup de choses à faire au centre-ville », a-t-elle poursuivi.Jeannot Caron est entré tout souriant à l'hôtel de ville dimanche soir, malgré sa défaite. Il assure avoir adoré l'expérience d'une campagne électorale. « J'ai appris à découvrir mon centre-ville plus en profondeur. Il y a un beau potentiel, mais il ne faut pas précipiter les choses, comme dans le dossier de la Métairie », croit-il. Loin de se désintéresser des affaires du quartier, il aimerait au contraire pouvoir s'en mêler. « Même si je n'ai pas été élu, j'offre mes services. Il me ferait plaisir de contribuer à l'essor du centre-ville ». Le faible taux de participation dans Cascades l'a un peu étonné. « Mais je peux comprendre. Pour participer, les gens doivent se sentir interpellés, consultés, mais ce n'est pas ce qu'on a vu ces dernières années. »

Saint-Joseph

Dans Saint-Joseph, Johanne Delage a gagné son pari en récoltant 676 votes (37,51 %). Elle rêvait de réintégrer le conseil municipal, et c'est maintenant chose faite. Elle y siégera à la place de Louise Arpin qui a élu domicile à La Présentation.

« Je suis très heureuse de cette victoire. J'ai des projets, comme celui de restructurer le territoire de Saint-Joseph qui est partagé en trois morceaux. Pour cela, il faudra passer de onze à dix districts », a-t-elle commenté dimanche soir. Elle assure qu'elle n'avait aucune idée de l'issue de la course à cinq candidats dans laquelle elle était engagée. « J'ai travaillé fort en tabarnouche! Je suis allé cogner à 2 800 portes, le quartier au complet! »Gabriel Michaud s'est positionné au second rang en récoltant 24,20 % des suffrages. « Comme je n'ai pas été élu, je vais continuer à occuper mes fonctions de directeur général de la MRC Les Maskoutains », a-t-il mentionné visiblement satisfait de ses rencontres avec les citoyens de son quartier.Rosaire Martin visait lui aussi un retour au conseil, mais il a dû se contenter de la troisième place. « C'est la démocratie. J'ai fait le maximum, tout ce qui était humainement possible, mais Johanne avait une équipe beaucoup plus forte que la mienne, » a-t-il commenté, prenant les résultats avec philosophie. Sur la photo, Johanne Delage savoure avec un large sourire son retour au conseil municipal.

Saint-Thomas-d'Aquin

Grâce à une majorité de 322 voix devant Nathalie Allard, Jacques Denis est devenu dimanche, le nouveau conseiller de Saint-Thomas-d'Aquin, succédant ainsi à Guylain Coulombe.

« Je suis passé par toute une gamme d'émotions. Durant la campagne, j'ai toujours mis sur la table ce en quoi je crois. J'ai fait comprendre aux gens que les hausses de taxes à Saint-Thomas-d'Aquin c'était assez, et que le développement de Saint-Hyacinthe passe aussi par le développement du réseau cyclable. »M. Denis croit que le fait que Nathalie Allard réside dans le district Saint-Joseph est un élément qui l'a handicapée durant cette campagne. « Je le crois aussi », a acquiescé Mme Allard, qui demeure sereine dans la défaite, malgré tout. « C'est sûr qu'on ne fait pas ça pour perdre, mais j'ai vécu une belle expérience, j'ai fait de belles rencontres. J'avais une équipe formidable. Je ne suis pas du tout amère, je n'ai que de bons commentaires à formuler », a-t-elle confié. Sur la photo, Jacques Denis (à droite) sympathise avec les conseillers élus par acclamation, Sylvain Savoie (à gauche) de Yamaska et André Beauregard de Douville.

image