Une nouvelle direction créée dans la division | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Une nouvelle direction créée dans la division
23 janvier 2014

Réorganisation du service des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe
Une nouvelle direction créée dans la division

Une restructuration du service des communications de la Ville de Saint-Hyacinthe qui se traduira par l'ajout d'un poste cadre a été approuvée par le conseil municipal lundi soir, mais dans la division.

David Bousquet, Donald Côté et Alain Leclerc ont tous les trois voté contre ces changements, estimant qu'ils ne s'agit pas de priorités. Le conseiller Bousquet a été le premier à s'exprimer sur le sujet, rappelant d'abord que deux postes avaient été récemment ajoutés aux communications, l'un en 2009 (chef de division) et l'autre en 2011 (agente de communication). « Avant, il n'y avait qu'une seule personne pour faire ce travail », a-t-il souligné.

Il a affirmé que durant la campagne électorale, c'est de la qualité des infrastructures dont les gens s'inquiétaient, pas des besoins en communication. M. Bousquet a ajouté que la masse salariale continuait d'augmenter dans un contexte où la Ville avait été incapable de boucler son récent budget sans hausser la taxe foncière de 4,1 % tout en reportant des dépenses à plus tard, dont une injection de 950 000 $ dans le fonds de pension des employés.« J'appuie les arguments de David Bousquet », a renchéri le conseiller Donald Côté. Il a fait valoir que d'autres organismes, comme le Bureau de Tourisme et Congrès et le Centre local de développement, pouvaient épauler la Ville dans ses communications externes.Après une autre intervention dans le même sens, celle d'Alain Leclerc, c'est Brigitte Sansoucy qui s'est levée, mais cette fois pour justifier le choix de la majorité des membres du conseil.« Je ne voudrais pas qu'à la suite de ces trois interventions, les gens pensent qu'on ne se soucie pas de la charge que représentent les ressources humaines. Mais la question des communications, c'est un enjeu important », a-t-elle déclaré.Johanne Delage a poursuivi sur la même lancée. « Pour moi, ce poste-là (la direction des communications) est un poste clé. Contrairement à M. Bousquet, c'est revenu souvent durant ma campagne, les communications. On pourrait être plus coloré (à ce chapitre) et pour moi, c'est une priorité. »Nicole Dion-Audette, Sylvain Savoie et Bernard Barré se sont aussi exprimés en faveur de la réorganisation proposée. Le conseiller de La Providence a signalé que Saint-Hyacinthe devait rivaliser avec les villes de sa taille et qu'elle devait s'armer en conséquence. « On ne dira jamais assez l'importance qu'ont les communications dans une organisation (...). On n'est pas encore rendu (sur ce plan) au niveau des municipalités qui nous ressemblent », a soutenu M. Barré.Le maire, Claude Corbeil, a mis un terme au débat en affirmant qu'il fallait percevoir l'addition d'un poste aux communications comme un investissement. « Il faut être à point dans nos communications et pour ça, ça nous prend du monde, et ça nous prend du monde ferré. Je pense sincèrement que ça va nous projeter plus loin », a-t-il conclu.

Direction

Lundi soir, le conseil municipal a aboli la division des Communications et Relations publiques pour créer, d'une part, une direction des Communications et, d'autre part, une division des Relations publiques qui sera dirigée par Joëlle Jetté et qui relèvera de la nouvelle direction.

Revenant tout juste d'un congé de maternité, Joëlle Jetté était la chef de la division maintenant abolie. À la nouvelle division des Relations publiques, elle conservera le même échelon salarial, ce qui lui accorde en 2014 une rémunération annuelle de 80 449 $.Quant à Caroline Nadeau, qui a assuré l'intérim à la barre de la division Communications et Relations publiques durant l'absence de Mme Jetté, elle agira maintenant comme chef intérimaire de la nouvelle direction des Communications jusqu'au 4 avril, au taux horaire de 42,73 $ (72 213 $ par an). Durant cette période, la Ville lancera un appel de candidatures pour le poste de directeur des Communications. Un salaire de 85 156 $ à l'embauche et de 100 184 $ après cinq ans sera rattaché à cette fonction que remplit déjà Caroline Nadeau, sans compter tous les avantages sociaux. « Bien sûr, elle pourra nous soumettre sa candidature, et on souhaite même qu'elle le fasse », a confié au COURRIER le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau.Le comité de sélection est formé de cinq personnes.

image