Les syndiqués invitent le maire Corbeil | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Les syndiqués invitent le maire Corbeil
23 janvier 2014

Hôtel des Seigneurs
Les syndiqués invitent le maire Corbeil

La séance du conseil municipal de lundi a donné lieu à un autre face-à-face entre les élus et les grévistes de l'Hôtel des Seigneurs, mais leur visite s'est déroulée cette fois dans le plus grand calme, au grand plaisir du maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

Au lieu d'y aller de ses habituelles récriminations au sujet du zonage de l'immeuble de la chaîne Silverbirch, le président du Syndicat local (CSN), Robin Saint-Pierre, en a plutôt profité pour lancer une invitation au maire Corbeil. « Je veux vous offrir l'opportunité de venir à notre assemblée générale qui aura lieu lundi, à 14 h, pour discuter du dossier de l'hôtel », lui a-t-il lancé à la période des questions.

Comme Claude Corbeil lui a répondu en y allant de considérations générales sur le dossier, au bout d'un moment, M. Saint-Pierre a réitéré son invitation. « Je vais en parler à mon monde », a laissé tomber M. Corbeil, mettant ainsi un terme aux échanges avec les employés de l'hôtel maintenant fermé.Leur grève perdure depuis la fin d'octobre 2012 et, devant l'impasse des négociations avec l'employeur, le maire Corbeil a exposé à nouveau la position de la Ville dans le dossier, tout en insistant sur l'importance de l'hôtel et du centre des congrès dans l'économie de Saint-Hyacinthe. Il a expliqué que pour beaucoup de commerces affectés, une baisse du chiffre d'affaires de 10 % pouvait signifier la fermeture.Il a répété que le comité de relance du tourisme d'affaires, qui a commencé ses travaux le 4 janvier, allait tout faire pour obtenir des propositions pour le redémarrage d'un centre des congrès, au même endroit ou sur un nouvel emplacement. « Ce qui serait le plus rapide, c'est qu'il y ait une entente pour ce site hôtelier-là, mais pour le relancer où il est, il faut un nouveau propriétaire », a-t-il insisté, précisant que des discussions avaient cours entre le propriétaire actuel et des acheteurs potentiels. « En gros, c'est ce qui arrive avec l'hôtel des Seigneurs », a résumé Claude Corbeil.

image