La 20 passera un jour sous le train | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
La 20 passera un jour sous le train
13 février 2014

La traverse ferroviaire à éliminer
La 20 passera un jour sous le train

Les fondations d'un pont d'étagement ferroviaire sur l'autoroute 20 seront coulées pendant la reconstruction du pont Laframboise.
Le ministère des Transports a décidé de profiter des travaux de reconstruction du pont d'étagement Laframboise pour jeter les bases d'un autre important ouvrage sur l'autoroute 20, tout près du premier.

Il s'agit de la réalisation d'un second pont d'étagement qui permettra, celui-là, d'éliminer le passage à niveau qu'empruntent quotidiennement les trains du Canadien National desservant le parc industriel Théo-Phénix.

« Le Ministère reconnaît que la présence d'un passage à niveau au milieu d'une autoroute est un cas exceptionnel », a indiqué la porte-parole du MTQ, Isabelle Buisson, en annonçant la réalisation de la première étape du projet qui doit corriger cette situation. Elle a expliqué que le contrat principal octroyé dans le dossier Laframboise prévoit aussi la construction des fondations d'un autre pont d'étagement pour la voie ferrée qui croise l'autoroute 20, à l'est du pont Laframboise. « Ces fondations seront plus profondes pour faire en sorte que l'autoroute passe en dépression sous la voie ferrée », a expliqué Mme Buisson.Le MTQ a donc mis le doigt sur la solution à retenir pour la traverse de chemin de fer — cette solution sera même coulée dans le béton, si l'on peut dire —, mais ne précise pas quand serait réalisé le corps de ce projet qui modifiera en profondeur le profil de l'autoroute 20 à la hauteur de Saint-Hyacinthe.Mme Buisson a expliqué qu'un projet d'une telle envergure nécessite l'élaboration d'un dossier d'affaires devant ensuite être évalué selon la Politique-cadre sur la gouvernance des grands projets d'infrastructure publique. « Et tout ça, ça pend du temps », assure-t-elle.Il pourrait donc s'écouler quelques années avant que le pont d'étagement ferroviaire soit assis sur ses fondations, au-dessus d'une section d'autoroute surbaissée à la suite d'énormes travaux d'excavation. Mais le projet est tout de même sur ses rails. En attendant qu’il franchisse toutes les étapes menant à sa réalisation, le MTQ continuera d’entretenir à ses frais la surface de croisement de la voie ferrée et de l’autoroute, de même que le système de signalisation automatique, comme le veut l’entente conclue avec la compagnie de chemin de fer. Mais le Ministère, a précisé Isabelle Buisson, n’a jamais versé de compensation au CN pour le passage de la voie rapide sur son emprise. Précisons que la voie ferrée existait au moment de la construction de l’autoroute.

image