Un Maskoutain goûte à la « Ford Nation » | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Un Maskoutain goûte à la « Ford Nation »
27 février 2014

Rencontre avec le maire de Toronto
Un Maskoutain goûte à la « Ford Nation »

Les cinq amis entourent le maire de Toronto, Rob Ford, après s'être présentés à l'improviste à son bureau.
Ce qui avait débuté par une simple idée loufoque s'est transformé en une quête mémorable pour le Maskoutain Vincent Grisé et ses amis. Sans prévenir, ils sont allés rendre visite au maire torontois Rob Ford qui, à leur grande surprise, les a accueillis à bras ouverts.

L'après-midi du 8 janvier, Vincent, David, Anthony, Fred et Gab se sont retrouvés dans le bureau de Rob Ford à discuter avec lui des Alouettes de Montréal et de la ville festive qu’est la métropole québécoise. Le maire s'est même prêté au jeu des photos « selfies » : chaque jeune homme a pris un cliché en compagnie du controversé politicien.

« L'idée d'aller voir Rob Ford dans son bureau était plus une blague qu'autre chose au départ. Il y avait toujours de nouvelles vidéos sur le web de lui en train de faire le party alors on s'est dit qu'on voulait tourner la nôtre. Il est un peu comme une icône », raconte Vincent Grisé, 22 ans. Munis de leur caméra vidéo, ils sont donc montés à bord d'une minifourgonnette ayant comme destination l'hôtel de ville de Toronto. « Nous nous attendions à ce qu'il y ait de la sécurité là-bas, que l'horaire de Rob Ford soit chargé. Nous ne pensions pas être capables de le voir, encore moins de lui parler », se souvient Vincent. Une fois dans l'antre du maire, ce qui s'avéra un véritable jeu d'enfant, les jeunes hommes ont expliqué au secrétaire de Rob Ford la raison de leur présence. Plutôt que de les mettre à la porte, ce dernier a envoyé un SMS à son patron afin de savoir si sa réunion budgétaire se terminerait bientôt. Quelques instants plus tard, Vincent et ses amis ont aperçu l'acolyte de Rob Ford, son frère Doug. « À ce moment-là, on s'est dit que c'était sans doute le plus proche lien que nous pourrions avoir avec Rob. Juste de voir Doug Ford c'était incroyable », relate le Maskoutain.Loin d'être au bout de leurs surprises, les garçons ont finalement vu le maire de Toronto, en chair et en os, venir à leur rencontre. « Il nous a fait visiter son bureau et nous avons discuté avec lui une dizaine de minutes. Il est vraiment accueillant. Il nous a même invités à venir l'aider dans sa prochaine campagne électorale », plaisante Vincent. Celui qui travaille au Marché du disque de Saint-Hyacinthe ne croit pas que le roi des scandales torontois ait participé à cette rencontre filmée afin de redorer son image publique. « Nous ne sommes pas ses électeurs et il ne savait pas quelle utilisation nous allions faire de la vidéo », souligne Vincent Grisé. Il ajoute que même si l'étiquette de « gars sur le party » lui colle à la peau, Rob Ford semble être un bon maire. « J'ai l'impression que la population l'appuie. »Le jeune homme se dit aussi très étonné de l'effervescence des médias traditionnels autour de leur vidéo intitulée « À la recherche de Rob Ford », disponible sur YouTube. Les jeunes hommes ont été reçus sur le plateau de Salut, Bonjour!, à l'émission de Benoît Dutrizac et cités dans de nombreux journaux.

image