Une réorganisation sans adjoint | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Une réorganisation sans adjoint
6 mars 2014

MRC des Maskoutains
Une réorganisation sans adjoint

Le rôle de directeur général adjoint ne sera pas recréé, finalement, au sein des services administratifs de la MRC des Maskoutains.

Ainsi en a décidé le conseil des maires à sa séance du 12 février. Les élus ont préféré se rabattre sur un scénario alternatif que leur a présenté le directeur général, Gabriel Michaud.

Seul le maire de Saint-Pie, Mario Saint-Pierre, a voté contre cette proposition, lui qui était déjà opposé à l'embauche d'un dg adjoint. « Je trouve qu'il y a des zones grises dans ce scénario-là, » a-t-il laissé tomber pour expliquer son vote.Le recrutement d'un nouveau directeur général adjoint avait été proposé en décembre afin de pourvoir au poste devenu vacant à la suite du départ de Raynald Castonguay, en mars 2012. Mais comme cette idée avait été plutôt mal accueillie par les membres du conseil - le vote sur la question du dg adjoint avait été repoussé à la séance de février -, Gabriel Michaud y est allé d'une autre suggestion.Le scénario retenu comporte diverses mesures, et la première est la nomination de la directrice au transport adapté et collectif, Micheline Martel, au poste d'adjointe à la direction générale, lequel ne doit pas être confondu avec celui de directeur général adjoint, un poste d'autorité, a nuancé Gabriel Michaud. « Mme Martel appuiera le directeur général dans différents mandats et dossiers », a-t-il expliqué.Pour alléger la tâche de Micheline Martel, qui conserve le dossier du transport, la MRC procédera à l'ouverture d'un poste de secrétaire aux transports. Du côté des ressources humaines et financières, la comptable et agente du personnel, Josée Roy, est nommée directrice des Finances de la MRC et sera chargée, notamment, de la gestion des immeubles et des ressources humaines et matérielles. Quant au gestionnaire aux cours d'eau, Patrick Bernard, il devient directeur des Services techniques et hérite du dossier du développement du réseau cyclable.Sur une base annuelle, les changements apportés dans l'appareil administratif de la MRC vont entraîner une économie de 26 000 $ par rapport aux prévisions budgétaires 2014. Comme le budget de 2013, celui de 2014, tel qu’approuvé par les maires, prévoyait l'embauche d'un directeur général adjoint ; il aurait touché annuellement un salaire de 91 465 $, sans les avantages sociaux. Le budget faisait toutefois état d'une rémunération de 76 221 $ pour 10 mois, puisque le dg adjoint n'aurait pu entrer en fonction qu'au mois de mars.

image