Les libéraux misent de nouveau sur Louise Arpin | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Les libéraux misent de nouveau sur Louise Arpin
13 mars 2014

Les libéraux misent de nouveau sur Louise Arpin

La candidate du Parti libéral dans la circonscription de Saint-Hyacinthe, Louise Arpin.
L'ancienne conseillère municipale dans le district Saint-Joseph, Louise Arpin fait son retour dans l'arène politique en défendant pour une seconde fois, les couleurs libérales dans la circonscription de Saint-Hyacinthe.

Celle qui a mordu la poussière il y a 18 mois en récoltant 23,83 % des votes derrière le caquiste Pierre Schetagne (31,53 %) et le péquiste Émilien Pelletier (36,32 %) espère cette fois renverser la vapeur.

« Même si je ne me suis pas présentée aux dernières élections municipales, je n'ai pas fermé la porte à la politique. Il a été facile de me convaincre pour être une nouvelle fois candidate libérale. Être au coeur de l'action, c'est passionnant », a indiqué Louise Arpin en entrevue au COURRIER.La rencontre avec Mme Arpin s'est déroulée à son local électoral en présence de David Bousquet, président de l'association libérale de Saint-Hyacinthe et conseiller municipal dans le district Sacré-Coeur.

Emploi et économie

À l'instar de son chef Philippe Couillard, le fer de lance de Louise Arpin à Saint-Hyacinthe sera l'économie.

La candidate libérale pointe du doigt la gestion du gouvernement péquiste en matière d'emploi dans la fonction publique. « Ce n'est pas effectuant des coupures dans le réseau de la santé et au sein des commissions scolaires que l'on va créer des emplois de qualité », estime-t-elle. Louise Arpin considère qu'il est temps de relancer l'économie dans le comté. La libérale donne comme exemples la fermeture de l'Hôtel des Seigneurs et celles de plusieurs commerces de détail. « Après une absence de 20 ans d'un député libéral à Saint-Hyacinthe, le temps du changement est venu pour s'occuper des vraies affaires », mentionne Mme Arpin en reprenant le slogan de sa formation politique.

Candidature de PKP

La candidature controversée de l'homme d'affaires Pierre-Karl Péladeau fait réagir l'avocate maskoutaine.

« Est-ce que l'on veut faire du Parti québécois le Parti Québecor? », se questionne Mme Arpin. Ces derniers jours, tous les projecteurs ont été pointés en direction du renommé patron de presse. « Toute l'attention est dirigée vers un unique candidat plutôt que sur le bilan du PQ », observe Louise Arpin.L'organisation libérale locale à signer un bail avec les Constructions Robin pour occuper les anciens locaux de la Banque Nationale situés sur le boulevard Casavant Ouest.

image