Marois démarre sa tournée à Saint-Hyacinthe | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Marois démarre sa tournée à Saint-Hyacinthe
13 mars 2014

Campagne électorale
Marois démarre sa tournée à Saint-Hyacinthe

Au lendemain du déclenchement des élections, l'autobus de campagne de Pauline Marois a fait un arrêt à Saint-Hyacinthe pour soutenir la candidature du député sortant Émilien Pelletier.

« Je suis venue faire un petit clin d'oeil à Émilien parce que je trouve que c'est un excellent député. Je suis certaine que cela va bien aller dans son comté », a indiqué sourire aux lèvres, la chef du Parti québécois, lors d'une courte entrevue accordée au COURRIER.

Pauline Marois devra conquérir de nouvelles circonscriptions et conserver celles déjà acquises pour former un gouvernement majoritaire au soir du 7 avril. « Il n'y a pas seulement des comtés ou l'on veut voir gagner des candidats. Il y a aussi des comtés ou il y a des députés solides. Nous voulons les appuyer et leur dire que nous avons besoin d'eux », a mentionné la chef péquiste. Celle-ci avait profité de son passage chez nous pour saluer des citoyens et encourager les militants aux Galeries St-Hyacinthe.

Souveraineté

En ce début de campagne électorale, difficile de ne pas évoquer le projet d'indépendance de la province, un objectif qui est la raison d'être du Parti québécois.

« La souveraineté sera-t-il un enjeu majeur qui permettra d'obtenir une majorité le jour des élections? », a questionné le représentant du COURRIER. « Il y a plusieurs enjeux dans cette campagne. Il y a l'enjeu économique comme l'emploi, la charte et celui de la santé. Nous ne promettrons pas des choses impossibles à réaliser comme l'avait fait Jean Charest lors des dernières élections », a répondu Pauline Marois. « Nous allons réfléchir à l'avenir du Québec à l'occasion d'un livre blanc. Nous ne cacherons pas notre option parce que nous croyons que les Québec et les Québécois seraient mieux servis si nous étions souverains. »La table semble mise en vue de tenir un référendum sur l'indépendance du Québec en cas de majorité péquiste.

image