Un pont Laframboise à six voies | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Un pont Laframboise à six voies
13 mars 2014

Autoroute 20
Un pont Laframboise à six voies

Daniel Donais, directeur régional du MTQ pour l'Est-de-la-Monérégie, a annoncé de bonnes nouvelles au sujet de la reconstruction du pont d'étagement Laframboise.
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a mis le paquet pour la reconstruction du pont d'étagement Laframboise, sur l'autoroute 20 à Saint-Hyacinthe, un projet de près de 20 millions $ qui sera lancé dès ce printemps.

Les gens qui ont assisté mardi soir, aux Galeries de Saint-Hyacinthe, à une séance d'information sur ce projet ont sans doute été ravis d'apprendre que l'important ouvrage qui remplacera la structure en décrépitude comportera non pas quatre, mais bien six voies de circulation.

Et comme une bonne nouvelle en attire souvent une autre, on les a aussi informés que grâce à l'élargissement du pont, trois voies de circulation pourront rester ouvertes à la circulation durant toute la durée des travaux. Deux voies seront réservées à la circulation en direction nord sur le boulevard Laframboise (route 137), et la troisième, aux véhicules se dirigeant vers le sud.« Ça va circuler sur le pont presque comme à l'habitude. Les gens ne verront pas beaucoup de différence, sauf peut-être aux heures de pointe », a indiqué Daniel Donais, directeur régional du MTQ pour l'Est-de-la-Montérégie, en livrant les grandes lignes du projet devant une cinquantaine de personnes, des gens d'affaires surtout, qui avaient répondu à une invitation de la Ville de Saint-Hyacinthe. Il y avait parmi eux plusieurs commerçants du district Saint-Thomas-d'Aquin, où l'annonce du remplacement du pont Laframboise a fait naître une certaine inquiétude.Mais le directeur Donais s'est fait rassurant, insistant sur le fait que les travaux n'allaient engendrer qu'une légère baisse de capacité du pont d'étagement Laframboise, lequel est emprunté quotidiennement par 29 000 véhicules en moyenne, comparativement à 49 000 véhicules à la même hauteur sur l'autoroute 20.

Travaux

Réalisés par la firme Claude Chagnon, de Saint-Hyacinthe, a qui le MTQ a octroyé un contrat de 17,13 millions $, les travaux de reconstruction seront réalisés en deux phases. La première se déroulera du printemps à l'automne 2014 et la seconde, du printemps à l'automne 2015. Le détournement complet du trafic de l'autoroute 20 et de la route 137 ne sera nécessaire que durant une seule nuit en avril, tandis que des détournements partiels se produiront huit ou neuf fois la nuit, durant la saison des travaux. En avril, l'entrepreneur procédera à la démolition d'un tiers de structure du côté ouest, puis entreprendra la construction des trois nouvelles voies. Une opération similaire sera menée du côté est en 2015. Datant de 1965, le viaduc Laframboise croise l'autoroute à une hauteur de 4,43 mètres. Comme ce dégagement n'était pas suffisant pour empêcher que des camions le heurtent, il sera reconstruit à 5,1 mètres au-dessus des voies rapides. En outre, les nouvelles fondations seront assises plus profondément dans le sol en prévision du jour où la traverse à niveau voisine du viaduc sera remplacée par un pont étagé ferroviaire. Si ce projet se réalise, une dépression sera créée pour que l'autoroute puisse passer sous le train.Le projet du viaduc Laframboise prévoit le maintien d'un trottoir du côté ouest, mais la piste cyclable qui se trouve du côté est sera remplacée par deux pistes unidirectionnelles, une de chaque côté du pont. Enfin, les nombreuses bretelles reliant l'autoroute 20 au boulevard Laframboise et à la route 137 seront complètement reconfigurées de manière à rendre la circulation très fluide à cet important carrefour.Enfin, pour améliorer la circulation à la sortie 133 avant les travaux de démolition, la Ville de Saint-Hyacinthe consacrera 397 000 $ au réaménagement de la bretelle qui se trouve à l'angle de la rue Martineau et du chemin du Rapide-Plat Nord.

image