Le cri du coeur de Chantal Soucy | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Le cri du coeur de Chantal Soucy
27 mars 2014

Le cri du coeur de Chantal Soucy

Chantal Soucy demande aux jeunes électeurs de se prévaloir de leur droit de vote en grand nombre le 7 avril.
À l'instar de son chef François Legault qui a demandé aux Québécois de se « botter les fesses », Chantal Soucy lance à son tour un cri du coeur aux jeunes électeurs pour qu'ils fassent « sortir le vote ».

« Je ne peux pas croire que les gens se disent encore qu'il y a juste deux partis, deux options. Étant donné que le débat est polarisé autour de la question du référendum, le PQ et le PLQ vont encore s'en sortir. Pourtant, c'est la CAQ qui offre le meilleur des deux mondes : on ne veut pas de référendum et on propose une charte des valeurs », clame la candidate caquiste Chantal Soucy.

Rappelant que son parti est le seul qui se préoccupe des jeunes familles, Mme Soucy exhorte les jeunes électeurs à faire valoir leur droit le 7 avril. « Ce n'est pas banal aller voter et il ne faut pas se résigner à se dire que la politique, c'est la même chose partout. »La candidate fait fi des sondages peu encourageants pour son chef, soulignant que lorsqu'on demande aux électeurs qui ferait le meilleur premier ministre, ils répondent d'emblée François Legault. « C'est lui qui a parlé d'économie en premier. Le PQ n'a pas livré la marchandise en économie. Plutôt que d'attendre le dépôt du budget, Pauline Marois a sauté sur une opportunité électoraliste en déclenchant les élections. À la place, votez pour le parti qui relancera économiquement le Québec », indique-t-elle. Quant aux libéraux, Chantal Soucy croit que les Québécois ne sont pas dupes. « Ça fait juste 18 mois que le PLQ n'est plus au pouvoir. C'était un parti corrompu et on ne me fera pas croire que toute cette corruption est derrière eux. Les libéraux n'ont jamais mis leur pied à terre par rapport à ce qui se passait sur les chantiers. » Chantal Soucy avoue avoir peu suivi la campagne électorale de Louise Arpin, « mais même si elle semble une bonne candidate, ce qu'il faut regarder, c'est son allégeance politique ».

Débat des chefs

L'équipe caquiste misait beaucoup sur le débat des chefs, diffusé le 20 mars, pour redorer le blason de M. Legault.

Pour la candidate de Saint-Hyacinthe, l'objectif a été atteint. « François Legault a certainement marqué des points. Il a offert une bonne performance, il était calme et ses questions étaient pertinentes », juge-t-elle, même si les intentions pour M. Legault demeurent basses. Elle reconnaît que Philippe Couillard, pour une première participation au débat, « s'en est bien tiré ». À son avis, la grande perdante a été Pauline Marois. « C'est dommage que personne ne soit revenu sur l'entente entre le mari de Mme Marois et l'ex-président de la FTQ ou sur la visite de l'UPAC au domicile de Philippe Couillard. On aurait dit qu'ils [PQ et PLQ] s'étaient entendus pour ne pas en parler. »

image