La directrice embauchée | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
La directrice embauchée
27 mars 2014

Les communications à la Ville de Saint-Hyacinthe
La directrice embauchée

Brigitte Massé se chargera de la nouvelle direction des Communications à compter du 24 mars.
Le conseil municipal a procédé le 17 mars à l'engagement de l'employée-cadre qui se chargera de la nouvelle direction des Communications, dont la création avait été critiquée publiquement par trois élus le 20 janvier.

C'est la candidature de Brigitte Massé, une résidente de Beloeil, qui a été retenue par le comité de sélection, lequel a examiné quelque 115 curriculum vitae et procédé à six entrevues avant de formuler une recommandation. Ce comité était constitué du maire Claude Corbeil, d'une conseillère, Brigitte Sansoucy, du directeur général, Louis Bilodeau, de la directrice générale adjointe, Chantal Frigon, et du directeur des Ressources humaines, Sylvain Giard.

Sans remettre en question le travail du comité, le conseiller Donald Côté s'est levé pour se prononcer contre l'embauche, puisqu'il était déjà opposé à la création du poste lui-même. Comme en janvier, son collègue David Bousquet l'a imité, et pour la même raison. Le conseiller Bousquet trouve que la masse salariale de la Ville augmente trop vite et que les niveaux de rémunération sont trop élevés. « La masse salariale atteint 22 millions $, elle a augmenté de 1,4 million $ entre 2013 et 2014 : c'est énormément d'argent », s'est exclamé le conseiller Bousquet.En voyant ensuite le conseiller Alain Leclerc se lever, tous ont pensé qu'il allait également voter contre l'embauche proposée, lui qui, le 20 janvier, avait déjà voté contre la réorganisation aux communications. Mais il n'en fut rien. M. Leclerc a expliqué que cette fois, la question portait sur le processus d'embauche lui-même. « Je suis convaincu que le comité de sélection a choisi la meilleure personne possible », a-t-il déclaré.Au moment de proposer l'engagement de Brigitte Massé à titre de directrice des Communications, Brigitte Sansoucy a remercié Caroline Nadeau pour avoir assuré, « avec brio » a-t-elle souligné, la direction des communications à la Ville durant plus d'un an. Mme Nadeau avait été engagée en décembre 2012 pour assurer l'intérim à la direction de la division Communications et Relations publiques durant le congé de maternité de Joëlle Jetté, alors la directrice en titre.Mais au retour de Mme Jetté en janvier, le conseil municipal a décidé d'abolir la division Communications et Relations publiques pour la remplacer par une direction des Communications à laquelle serait rattachée une division Relations publiques. Joëlle Jetté a aussitôt été nommée chef de la division Relations publiques, au même salaire (80 449 $), tandis qu'un appel de candidatures était lancé pour la nouvelle direction des Communications, direction que Caroline Nadeau devait assurer jusqu'au 4 avril en attendant une nomination officielle. Le comité de sélection a, sans aucun doute, surpris beaucoup d'observateurs de la scène municipale en laissant Caroline Nadeau sur la touche. Le directeur général, Louis Bilodeau, a reconnu lui-même lundi soir, devant les journalistes, qu'elle avait rempli son mandat avec brio, reprenant l'expression employée par la conseillère Sansoucy quelques instants plus tôt.Issue du secteur de la santé, Brigitte Massé possède quinze années d'expérience dans le secteur public. Elle détient un baccalauréat en communication publique de l'Université Laval, de même qu'un certificat en science politique de l'Université de Montréal. Mme Massé entrera dans ses fonctions dès le 24 mars, au salaire de 93 219 $ et bénéficiera de quatre semaines de vacances à sa première année.En novembre 2012, elle avait été nommée directrice des communications et des relations publiques au Centre de santé et de services sociaux de la Haute-Yamaska (Granby). Entrée en fonction le 14 janvier 2013, elle devait abandonner son poste peu de temps après, à la fin de novembre.

image