Le maire Corbeil interpelle les candidats | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Le maire Corbeil interpelle les candidats
27 mars 2014

Financement des projets municipaux
Le maire Corbeil interpelle les candidats

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a mis son grain de sel dans la campagne électorale provinciale en interpellant les six candidats locaux sur le financement des projets municipaux.

II a fait parvenir à chacun d'entre eux une courte description des onze projets qui constituent, pour l'administration municipale, les grands enjeux des prochains mois et des prochaines années.

« Le lundi 24 mars, les membres du conseil se sont réunis en plénière spéciale et on a forgé la liste des projets qui devraient être pris en considération par les candidats au cours de la campagne. Ce qu'on souhaite, c'est que celui ou celle qui sera élu connaisse bien nos projets, et que les candidats puissent réagir à cela », a expliqué le maire Corbeil en conférence de presse.Le prolongement du boulevard Casavant Ouest sous un nouveau pont ferroviaire, un projet dont le coût est estimé à près de 30 millions $, est le tout premier sur la liste. « C'est clair que pour ce projet-là, on attend des subventions dans le cadre du nouveau programme Chantiers Canada », a rappelé le maire Corbeil. Chose certaine, le prochain député de Saint-Hyacinthe aura le sénateur conservateur Jean-Guy Dagenais comme interlocuteur du gouvernement Harper dans ce dossier.Pour la Ville, un autre dossier hautement prioritaire est celui de la relance du tourisme d'affaires, un projet qui passe nécessairement par « la mise à niveau de l'Hôtel des Seigneurs et du Centre des congrès ou le déploiement de nouvelles infrastructures d'accueil dans les meilleurs délais », précise le document.Très avancée dans le développement de la filière « biométhanisation », la Ville souhaite aussi l'appui du député pour accélérer l'émission des prochains certificats d'autorisation qui seront nécessaires dans ce dossier représentant un investissement de près de 50 millions $.En matière d'infrastructures routières, la Ville s'attend à ce que le gouvernement garde le cap en ce qui concerne la reconstruction du viaduc Laframboise sur l'autoroute 20, en 2014 et 2015, projet qui doit être immédiatement suivi du remplacement du pont Bouchard, sur la Yamaska, en 2016 et 2017 selon les précisions apportées par le maire Corbeil. L'aménagement d'un pont d'étagement ferroviaire pour éliminer le dangereux passage à niveau sur l'autoroute est également devenu une priorité. La Ville n'a pas oublié non plus le vieux projet d'une voie de contournement de la partie sud pour désengorger le centre-ville et détourner le trafic lourd de la rue Saint-Pierre Ouest et du noyau villageois de Sainte-Rosalie. Elle espère aussi obtenir l'appui financier du gouvernement pour faire l’acquisition, de concert avec la MRC, du corridor ferroviaire de la Montreal Maine & Atlantic Railway allant vers Saint-Pie afin de créer un lien cyclable entre Saint-Hyacinthe et la Route verte, près de Farnham. Et dans le but de favoriser l'arrivée du train de banlieue à Saint-Hyacinthe, la Ville exhorte le gouvernement à investir dans le transport en commun de façon soutenue, partout au Québec.Le développement d'un pôle universitaire et d'une cité étudiante dans l'axe de la rue Sicotte, le soutien au développement de la Cité de la biotechnologie par des mesures telles les crédits d’impôt à la recherche et à l'innovation, et la définition de nouvelles règles en matière de financement des régimes de retraite municipaux - le partage des déficits actuariels, notamment - complètent la gamme des dossiers dans lesquels Saint-Hyacinthe souhaite la présence active du représentant de la circonscription. « La personne qui sera élue, on s'attend à ce qu'on puisse s'en faire un allié », a indiqué Claude Corbeil.Lui qui a été candidat libéral dans Saint-Hyacinthe à deux reprises assure qu'en tant que maire, il observe maintenant la plus stricte neutralité. « Je ne ferai pas de politique, ni au fédéral, ni au provincial. Je veux être le maire de tous les citoyens et je travaillerai avec la personne qui sera élue », a-t-il insisté.

image