Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Danielle Pelland satisfaite de sa première campagne
3 avril 2014

Danielle Pelland satisfaite de sa première campagne

La candidate solidaire Danielle Pelland est convaincue qu'elle réussira à faire doubler le pourcentage de voix accordé à son parti à Saint-Hyacinthe.
À quelques jours de l'élection, la candidate solidaire, Danielle Pelland, se dit certaine d'atteindre son objectif de récolter 10 % des votes et dresse un bilan positif de sa première campagne électorale.

D'entrée de jeu, elle reconnaît que ce fut un exercice des plus exigeants. « Avec mon emploi, j'ai trouvé cela difficile de mener une campagne. C'était parfois compliqué de faire coïncider les deux horaires », affirme la responsable d'un service de garde en milieu familial.

Malgré cela, Mme Pelland a grandement apprécié rencontrer les citoyens de Saint-Hyacinthe, qu'elle qualifie de chaleureux. « Il y a de nombreuses personnes qui me reconnaissaient en tant que candidate et qui étaient contents que je les représente. Ils n'hésitaient pas à venir me voir et à me serrer la main. »Ayant grandi sur une ferme familiale à Saint-Nazaire-d'Acton, Danielle Pelland espère que davantage de projets d'agriculture de proximité et d'écologie verront le jour dans le comté maskoutain.« Il devrait y avoir plus de jardins communautaires à Saint-Hyacinthe. Ça offre aux gens une belle autonomie alimentaire. Même chose avec la Yamaska. L'accès doit être égal pour tous », souligne-t-elle. La candidate propose aussi une revitalisation du centre-ville et appuie fermement le projet de Complexe culturel maskoutain. Au fait de l'achat de l'Hôtel des Seigneurs par le propriétaire des Galeries St-Hyacinthe, Danielle Pelland soutient que le conflit devrait se régler à l'avantage des syndiqués. « Ils se sont battus contre un géant, c'est noble. Ils ne demandaient pas la lune non plus. Je souhaite que la situation se termine en leur faveur. »

Gaz de schiste

Alors que s'amorce une nouvelle consultation du BAPE à Saint-Hyacinthe sur l'exploitation du gaz de schiste, Danielle Pelland et la candidate solidaire de Richelieu ont dénoncé « ces consultations qui [...] cherchent à imposer un consensus ».

Rappellant le drame survenu à Saint-Jude en 2010 lorsqu'une famille a péri dans l'affaissement de leur terrain, la solidaire de Saint-Hyacinthe est catégorique : « les gens n'en veulent pas de fracturation ». Québec solidaire mise plutôt sur un plan de sortie du pétrole, lequel s'appuie entre autres sur les technologies vertes et des investissements dans le transport en commun.

image