François Legault s'arrête à Saint-Hyacinthe | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
François Legault s'arrête à Saint-Hyacinthe
3 avril 2014

François Legault s'arrête à Saint-Hyacinthe

Le chef caquiste François Legault, entouré de ses candidats dont Chantal Soucy (à gauche), a profité de son passage à Saint-Hyacinthe pour promettre l'annulation de la hausse des tarifs d'électricité.
Le chef caquiste François Legault aura attendu les derniers jours de campagne avant de faire le saut dans le comté de Saint-Hyacinthe. Sa venue coïncidait avec l'entrée en vigueur d'une hausse de 4,3 % sur les tarifs d'électricité, une augmentation qu'il s'engage à annuler s'il est élu.

M. Legault a annoncé que « dès le 8 avril, un gouvernement de la CAQ remettra les mesures nécessaires pour revoir les lois sur la Régie de l'énergie et annulera rétroactivement au 1 er avril la hausse de 4,3 % ».

Cette promesse, dit-il, va dans le sens de la Charte des contribuables que la CAQ entend appliquer dès son arrivée au pouvoir et qui limitera toutes hausses de taxes ou tarifs à l'inflation. Une éventuelle hausse serait limitée à 2,3 %. François Legault a profité de sa présence dans le comté de Saint-Hyacinthe pour rappeler que la candidate locale, Chantal Soucy, était elle-même une ancienne employée d'Hydro-Québec. Les engagements du chef ne se sont toutefois pas étendus aux enjeux locaux. Invité par LE COURRIER à commenter le dossier d'agrandissement de l'urgence de l'Hôpital Honoré-Mercier, François Legault a soutenu qu'il serait « irresponsable de continuer à dire oui à tout le monde comme le font M. Couillard et Mme Marois. Je crois que c'est un dossier important, Mme Soucy m'en a fait part, mais je veux regarder les priorités dans l'ensemble du Québec ».Il n'a guère été plus loquace sur la problématique du croisement de l'autoroute 20 et de la voie ferrée. « Je pense qu'on a eu une mauvaise surprise à Lac-Mégantic. Il faut que tout soit revu au niveau de la sécurité du transport par train. On doit au moins se poser la question », a-t-il exprimé. C'est dans le stationnement de la société industrielle Jefo, spécialisée dans la fabrication de suppléments alimentaires pour les animaux d'élevage et située en bordure de l’autoroute 20, que l'autobus de la Coalition a déposé M. Legault. En 2012, l'ancien premier ministre Jean Charest avait entamé sa campagne électorale au même endroit. Sans doute ragaillardi par sa performance aux face-à-face de TVA, le chef caquiste semblait en pleine forme et sûr de lui, malgré les nombreuses demandes des journalistes. Son seul moment d'hésitation est venu lorsqu'un représentant des médias lui a demandé son avis personnel sur les allégations de financement illégal au Parti québécois. « Je laisse le bénéfice du doute [à Pauline Marois et son mari] », a-t-il lâché après avoir longuement pesé ses mots, lui qui a endossé les couleurs péquistes de 1998 à 2009. Selon un reportage de Radio-Canada, Claude Blanchet aurait sollicité un homme d'affaires lié à une firme de génie-conseil pour obtenir des contributions politiques versées par un système de prête-noms.

Bilan de Chantal Soucy

La candidate de la circonscription maskoutaine croit fortement en ses chances de ravir la place de députée le 7 avril.

« Il y a un grand vent de changement sur le Québec en ce moment, surtout depuis les deux débats. Et il ne faudrait pas oublier que la CAQ avait perdu par seulement 2 000 votes dans le comté lors des dernières élections », avance-t-elle, confiante. Puisqu'il s'agit de la deuxième campagne électorale menée par Chantal Soucy, elle a avoué avoir trouvé cela plus facile. Contrairement à celle entreprise dans le comté de Verchères en 2012, Mme Soucy disposait cette fois d'une équipe à temps plein et de beaucoup plus d'expérience. « J'étais sur le terrain, directement avec les gens. Je les ai trouvé accueillants et j'ai trouvé la ville dynamique. »Parmi les dossiers qu'elle aimerait porter se trouvent celui du tunnel Casavant, « un sujet qui revient souvent », et l'agrandissement de l'urgence et l'accès à un médecin de famille pour tous.

image