Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Le PQ majoritaire, souhaite Pelletier
3 avril 2014

Fin de campagne dans Saint-Hyacinthe
Le PQ majoritaire, souhaite Pelletier

Émilien Pelletier a tenu mardi son dernier point de presse de la campagne.
À l'approche du scrutin du 7 avril, le candidat du Parti québécois dans Saint-Hyacinthe et député sortant, Émilien Pelletier, exhorte les électeurs à opter pour le « projet de société » que leur propose l'équipe de Pauline Marois.

« Je vous lance un appel pour l'élection d'un gouvernement fort du Parti québécois, avec la majorité parlementaire, un gouvernement déterminé à offrir aux Maskoutaines et aux Maskoutains un pays accueillant, un pays où on prend soin de notre monde, peu importe l'âge, la classe sociale, le sexe, la nationalité ou la religion. Je souhaite offrir à nos gens d'ici une voix qui continuera de se faire entendre à Québec afin que la solidarité et la justice sociale soient toujours bien présentes dans notre milieu de vie », a-t-il déclaré à son quatrième et dernier point de presse de la campagne.Il a discouru cette fois sur le thème de la solidarité, l'un des quatre « piliers » sur lesquels le gouvernement Marois a appuyé son plan d'action après son élection. Il en a découlé, dit-il, plusieurs annonces, comme le rehaussement (jusqu'au salaire minimum) du seuil d'admissibilité à l'aide juridique, l'ajout de 120 millions $ au soutien d'organismes communautaires oeuvrant en santé et en services sociaux, un investissement de 15 millions $ dans les soins palliatifs, la mise en place d'une politique sur l'itinérance et le rehaussement de 50 $, sur trois ans, des prestations mensuelles d'aide sociale aux personnes seules n'ayant bénéficié d'aucune indexation ou augmentation en neuf ans.Il a signalé qu'à Saint-Hyacinthe, la construction de 24 nouveaux logements sociaux pour les personnes de 55 ans et plus, de même que l'ajout de ressources dans les Groupes de médecine familiale (3,5 nouveaux emplois), étaient attribuables aux mesures du « pilier solidarité », tout comme l'annonce de l'addition de 28 000 places en service de garde allait permettre la création d'un Centre de la petite enfance de 37 places au centre-ville, dans le cadre d'un projet de pédiatrie sociale.« L'implantation du réseau de services de garde a permis à des milliers de familles québécoises et maskoutaines d'améliorer leur condition de vie en facilitant l'accès au marché du travail pour les femmes. C'est l'indépendance financière des femmes qui s'en trouve améliorée et cela a sorti plusieurs d'entre elles de la pauvreté », a poursuivi M. Pelletier, se disant fier du réseau qui a été créé par ses prédécesseurs au PQ.Dans la même veine, il affirme que le gouvernement doit investir massivement dans les soins à domicile pour permettre aux personnes âgées de vivre là où elles le désirent. « Il faut noter qu'à maintes occasions, le Vérificateur général du Québec et le Protecteur du citoyen avaient dénoncé l'échec de l'ancien gouvernement libéral à offrir des services adéquats aux aînés. Les libéraux n'ont rien retenu de leurs commentaires et se contentent de proposer le statu quo », soutient-il.Il s'engage aussi de poursuivre ses efforts pour que l'urgence de l'Hôpital Honoré-Mercier soit rénovée le plus rapidement possible. « J'appuierai les demandes du Centre de santé et de Services sociaux Richelieu-Yamaska autant dans le projet global de rénovation évalué à 30 millions $ que dans le deuxième projet présenté récemment et qui permettrait de désengorger l'urgence. »Estimant avoir mené une campagne « propre » en ne débattant que sur des d'idées, Émilien Pelletier s'attend à en tirer des résultats positifs. Enfin, il a accordé le bénéfice du doute à Claude Blanchet, le conjoint de Pauline Marois, visé dans un reportage de Radio-Canada où il est dit qu'il aurait sollicité des firmes de génie-conseil pour du financement électoral. M. Blanchet et Mme Marois ont tous deux rejeté ces allégations provenant d'une source anonyme.

image