Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
La Chambre vend sa bâtisse patrimoniale
10 avril 2014

La Chambre vend sa bâtisse patrimoniale

La bâtisse patrimoniale appartenant à la Chambre de commerce et de l'Industrie Les Maskoutains est à vendre.
La Chambre de commerce et de l'industrie Les Maskoutains vient de mettre en vente la bâtisse qu'elle occupe depuis 2005. Ses administrateurs regardent les opportunités de partager des locaux avec d'autres organismes dévoués au développement économique local.

Selon le président du conseil d'administration de la Chambre de commerce, cette décision est motivée non pas pour des raisons financières, mais plutôt à cause de l'entretien important qu'exige ce bâtiment patrimonial datant de 1905.

« Notre personnel doit s'occuper d'entretenir la bâtisse alors que notre mission est de nous occuper avant tout de nos membres. Notre énergie n'est pas investie à la bonne place. Nous avons donc fait le choix stratégique de vendre notre bâtiment et de devenir locataire », indique Louis Gendron. Le personnel de la Chambre de commerce est composée d'une petite équipe de quatre personnes. La vente de cette propriété de deux étages a été confiée à un agent immobilier. La Chambre de commerce demande 299 000 $ pour cet immeuble dont l'évaluation municipale est fixée à 217 000 $.

Comité de relocalisation

Un comité de relocalisation a été mis sur place pour trouver une nouvelle adresse pour la Chambre.

Celui-ci est composé de trois administrateurs (François Malo, Pascal Courchesne et Louis Gendron) et du directeur général de la Corporation de développement commercial (CDC) Sylvain Gervais.Lors de sa présentation des orientations et priorités pour la Ville devant les membres de la Chambre, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil avait évoqué l'idée de regrouper différents organismes sous un même toit pour être plus efficaces et offrir de meilleurs services.L'un des scénarios possibles serait de rassembler les équipes de la Chambre de commerce, de la CDC, de la Société de développement du centre-ville (SDC), de Tourisme et congrès Saint-Hyacinthe et du CLD Les Maskoutains à une même adresse.« Nous avons eu des discussions avec les responsables de plusieurs organismes. Cela fait partie des réflexions. Regrouper des forces pourrait être une solution positive pour le service à la clientèle », estime M. Gendron.Selon lui, un guichet unique serait une solution idéale pour le développement commercial et industriel de Saint-Hyacinthe.

image