Un problème d'égouttement à régler | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Un problème d'égouttement à régler
10 avril 2014

Saint-Thomas-d'Aquin
Un problème d'égouttement à régler

Le mauvais écoulement des eaux dans les fossés fait craindre le pire aux résidants du secteur de l'avenue Cordeau, dans le district Saint-Thomas-d'Aquin.
Craignant les inondations printanières, une quinzaine de résidants du secteur de l'avenue Cordeau, dans le district Saint-Thomas-d'Aquin, se sont présentés devant le conseil municipal le 17 mars pour plaider leur cause.

Ils demandent à la Ville de Saint-Hyacinthe de faire rapidement le nécessaire pour que leurs propriétés ne soient plus menacées périodiquement par les eaux de surface, comme c'est le cas depuis longtemps. Et la grande quantité de neige qui recouvre le sol à la fin d'un hiver qui s'est éternisé n'est rien pour les rassurer.

« Ce qui nous inquiète, vous le comprendrez, c'est la perspective d'une fonte rapide », a souligné le porte-parole du groupe, Michel Beauregard, avant de distribuer aux élus des photos illustrant les conséquences du mauvais écoulement des eaux dans les fossés. Il a fait valoir qu'avec toutes les taxes que les gens de Saint-Thomas-d'Aquin acquittent aujourd'hui, 12 ans après le regroupement à Saint-Hyacinthe, ils avaient droit « aux mêmes services qu'en ville ». M. Beauregard a signalé qu'en février, la Ville avait dû nettoyer des fossés durant quatre jours pour prévenir un débordement. Invité par le maire Claude Corbeil à prendre la parole, le directeur général, Louis Bilodeau, a annoncé que les travaux correctifs dans ce secteur seraient exécutés l'automne prochain, en même temps que se réalisera le prolongement du réseau d'égout sanitaire le long du boulevard Laframboise, de la rue Sansoucy vers l'ouest, jusqu'à la propriété du 8130, Laframboise. Il s'agit de la phase I d'un projet de desserte en égout qui en comporte trois, mais les phases II et III vers le Petit Rang et le rang des Petits étangs seront vraisemblablement remises à plus tard.En ce qui concerne les eaux de ruissellement, M. Bilodeau a mentionné que le terrain plat du secteur Saint-Thomas-d'Aquin ne favorisait pas leur évacuation. Il a expliqué que la solution consistait à abaisser le ponceau de la route 137 par lequel passe l'eau de la branche no 1 du ruisseau Rouge. « Il faut se donner de la pente », a-t-il illustré.Le règlement portant sur le projet d'égout du boul. Laframboise, lequel inclut maintenant les travaux au ruisseau Rouge, a été adopté à la séance du conseil du 7 avril. Les élus ont décrété l'exécution de travaux de 2,22 millions $, de même qu'un emprunt estimé à 1 515 000 $ pour financer le tout.

image