Le vote par anticipation n'a pas aidé Chantal Soucy | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Le vote par anticipation n'a pas aidé Chantal Soucy
17 avril 2014

Élection provinciale 2014
Le vote par anticipation n'a pas aidé Chantal Soucy

La victoire de la candidate caquiste dans le comté de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy n'est pas aussi surprenante qu'elle semblait l'être le 7 avril. En analysant les résultats plus en profondeur, il est possible de voir que c'est le dépouillement des votes par anticipation où elle a moins bien performé, qui ont retardé son couronnement.

Les votes par anticipation ont été largement dominés par la candidate du Parti libéral du Québec (PLQ), Louise Arpin. Cette dernière a recueilli 3 539 des votes par anticipation et des autres moyens pour accommoder les électeurs (voir tableau). Le candidat péquiste Émilien Pelletier vient en seconde place avec 2 921 appuis. Mme Soucy arrive troisième à ce chapitre, avec 1 800 voix.

Ça explique d'ailleurs le lent début de soirée qu'a connu Chantal Soucy, alors qu'au dévoilement des premiers résultats, une lutte à deux entre Mme Arpin et M. Pelletier semblait plus probable. La candidate caquiste, tout comme d'autres élus de la CAQ dans les comtés voisins, a donc effectué une remontée plus tard dans la soirée, ce qui appuie l'idée voulant que le parti soit moins populaire lors des votes par anticipation en raison d'un manque d'organisation. Dans la ville de Saint-Hyacinthe, une lutte à trois s'est produite, alors que les majorités observées dans la plupart des districts ont été de quelques dizaines, sans plus. Il y a seulement dans les secteurs de Saint-Thomas-d'Aquin et à Sainte-Rosalie que Chantal Soucy a distancé ses rivaux de façon plus significative avec 224 et 409 voix d'écart avec son rival pÇquiste. Elle a également eu d'importants gains dans les milieux ruraux comme Saint-Liboire, Saint-Dominique et Saint-Pie. Dans ces trois municipalités, Mme Soucy s'est forgée une majorité de 721 votes, ce qui a compensé pour la lutte plus serrée au sein de la ville, et le retard accumulé avec les votes par anticipation.

La défaite péquiste

Pour ce qui est du député péquiste sortant, Émilien Pelletier, il n'a pas été capable de ressortir véritablement d'un des secteurs. À quatre reprises, il a été en mesure de remporter un secteur, mais sans jamais dégager une majorité supérieure à 40 votes chaque fois.

Son adversaire libérale n'a pu faire mieux, terminant première à deux reprises et avec des majorités inférieures à 20 voix, à chaque occasion.Les résultats complets, secteur par secteur, de l'élection du 7 avril dans le comté de Saint-Hyacinthe sont présentés à l'intérieur de cette édition en pages B18-B19.

image