Il y aura référendum | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Il y aura référendum
24 avril 2014

Les égouts du boul. Laframboise
Il y aura référendum

Le projet de règlement décrétant des travaux de 2,22 millions $ et un emprunt de 1 515 000 $ pour prolonger le réseau d'égout le long du boulevard Laframboise, dans le district Saint-Thomas-d'Aquin, n'a pas cheminé comme une lettre à la poste.

À l'étape de la procédure d'enregistrement de ce règlement, le 16 avril, 17 citoyens concernés se sont rendus à l'hôtel de ville pour signer le registre, alors que 16 signatures suffisaient pour nécessiter la tenue d'un référendum.

Devant ce résultat, le conseil municipal n'a pas baissé les bras. Un scrutin référendaire sur le projet aura lieu le 15 juin de 10 h à 20 h, a annoncé le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, en ouvrant la séance du conseil de mardi soir. La décision a été prise à l'unanimité, sur une proposition du conseiller du district Saint-Thomas-d'Aquin, Jacques Denis.« Cet ultime appel à la démocratie va nous permettre de déterminer l'avenir du projet d'égout », a déclaré le maire Corbeil. Il a affirmé que le conseil allait se plier au verdict : si la majorité des résidants se prononcent en faveur du projet, le réseau d'égout sera prolongé vers l'ouest, à partir de la rue Sansoucy jusqu'à la propriété portant le numéro 8130. Mais si les opposants l'emportent, le projet sera abandonné. Cela signifierait du même coup l'annulation des phases II et III de l'extension du réseau à partir de Laframboise, vers les chemins Petit Rang et Rang des Petits Étangs, avec raccordement à la station d'épuration de la municipalité de La Présentation.Tout indique que la lutte sera vive entre les deux camps dans ce dossier. Mardi, à la période des questions, un propriétaire, Jean Ashby, s’est levé pour plaider en faveur du prolongement. « On a hâte que ça aboutisse », a-t-il lancé, après s'être plaint de la façon dont des opposants avaient cabalé pour recruter des signataires à la veille du registre. « Il y en a qui se sont fait passer pour des gens de la Ville », a-t-il soutenu, avant de s'enquérir des règles d'encadrement du référendum.Bien que la zone visée renferme 55 propriétés, le référendum concerne toutes les personnes ayant le droit d'être inscrites sur la liste référendaire de ce secteur. Le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau, a indiqué qu'environ 125 citoyens étaient concernés. La greffière, Hélène Beauchesne, a précisé que contrairement à la règle qui prévaut aux élections, les entreprises ayant pignon sur rue dans la zone visée pourraient participer au scrutin en déléguant un représentant.Rappelons que la Ville, en juin 2006, avait d'abord informé les propriétaires que le réseau d'égout ne serait pas prolongé le long de Laframboise et que par conséquent, ils devaient rendre leurs installations sanitaires conformes à la réglementation en la matière. Si le résultat du référendum est positif, ceux qui ont obéi au mot d'ordre de 2006 seront-ils facturés comme les autres? La Ville ne s'est pas encore penchée sur cette question, a répondu Louis Bilodeau.« Mais il est clair que si le projet est reçu, on aura à obtenir des servitudes. Ces cas-là seront considérés à ce moment-là », a-t-il précisé.Il a indiqué que l'obtention de servitudes de passage sur les propriétés situées du côté nord du boulevard constituait un « élément clé » du projet.

image