Pour de belles vacances, un don au Camp de Santé! | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Pour de belles vacances, un don au Camp de Santé!
24 avril 2014

Pour de belles vacances, un don au Camp de Santé!

À l'avant; Patrick Lagacé, président d'honneur de la souscription; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Marc-Aurèle Ouellette, président du Camp de Santé de Saint-Hyacinthe. À l'arrière; les membres du conseil d'administration du Camp de Santé de Saint-Hyacinthe.
Le Camp de Santé de Saint-Hyacinthe procède actuellement à sa campagne de financement annuelle dans le but d'envoyer 125 jeunes de milieux défavorisés de la région au Camp Boisjoly pendant deux semaines à la fin de l'année scolaire.

Instauré à Saint-Hyacinthe depuis les années 40, le Camp de Santé, jadis appelé la Ligue Antituberculeuse de Saint-Hyacinthe, a le bien-être des jeunes dans le besoin à coeur. Année après année, une centaine de jeunes âgés de 9 à 12 ans sont sélectionnés parmi les écoles de milieux défavorisés de la région pour séjourner dans un camp de vacances.

L'objectif de l'an dernier qui était fixé à 120 enfants avait été quelque peu dépassé alors que ce sont 123 jeunes qui ont pu bénéficier de l'aide du Camp de Santé. Cette année, l'organisation vise un peu plus haut et espère amasser assez de fonds pour envoyer 125 jeunes en vacances.« Le Camp de Santé permet à des jeunes d'ici d'aspirer à passer un séjour inoubliable en vacances, a témoigné Patrick Lagacé, président d'honneur de la souscription. Pour avoir déjà fréquenté le camp quand j'étais plus jeune, je peux vous confirmer que j'ai gardé un excellent souvenir de mes passages là-bas. »Pendant leur séjour dans les Cantons de l'Est au Camp Boisjoly, les enfants entrent en contact direct avec la nature et ont la chance de pratiquer plusieurs sports de plein air tout en étant initiés au camping. Bien que l'impact du camp sur leur avenir soit complexe à mesurer, Marc-Aurèle Ouellette, président de l'organisme, est convaincu qu'il n'y a que du positif à retirer de cette expérience.« D'une certaine manière, nous marquons pour la vie les souvenirs de ces jeunes qui en ont grand besoin, explique le président. Certains d'entre eux vivent des situations familiales ou sociales stressantes, mais est-ce normal de ressentir le stress à 9 ans? Je ne crois pas. »Patrick Lagacé, qui en est à sa deuxième année à la présidence d'honneur de la campagne, encourage les gens à donner généreusement à la cause locale.« L'organisme redonne aux enfants d'ici et ça, c'est important. Les valeurs d'amitié, de partage, d'entraide, de respect et de protection de l'environnement véhiculées par le camp sont aussi présentes qu'à l'époque et assurent un séjour réussi pour chaque campeur qui y est envoyé », s'est rappelé Patrick Lagacé.Pour plus de détails concernant la souscription du Camp de Santé de Saint-Hyacinthe, visitez le http://www.campdesante.com">www.campdesante.com où il est possible de faire un don en ligne.

image