Chantal Soucy prête à relever le défi | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Chantal Soucy prête à relever le défi
1 mai 2014

Assermentation de la députée de Saint-Hyacinthe
Chantal Soucy prête à relever le défi

La députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a vécu sa première assermentation à l'hôtel du Parlement de Québec la semaine dernière.
La députée caquiste de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a prêté serment pour la première fois la semaine dernière au Salon rouge de l'hôtel du Parlement, à Québec.

« Ce fut un beau moment, très particulier et un peu stressant », reconnait celle qui a déclaré allégeance à la reine et loyauté au peuple québécois le 22 avril.

Toutefois, ce n'est que deux jours plus tard que l'émotion l'a submergée, alors qu'elle était au pied de l'escalier du Parlement et qu'elle réalisait à quel point « c'est un gros défi ». Malgré cela, Chantal Soucy n'est pas inquiète de faire ses débuts à l'Assemblée nationale. « C'est certain qu'il y a beaucoup de règles parlementaires et j'ai reçu un bon gros document [les expliquant], lâche-t-elle en riant. Nous sommes bien encadrés à l'Assemblée. J'ai déjà eu une formation la semaine dernière, en plus d'être associée à un député d'expérience. »Elle s'autorise une période d'adaptation à la vie parlementaire d'environ 18 mois, le délai habituel d'après le président de l'Assemblée nationale. Cette période d'apprentissage ne l'empêchera pas d'exercer son rôle de « chien de garde » du Parti libéral du Québec, affirme-t-elle. « Nous allons les talonner, surveiller leur niveau d'intégrité et nous assurer que la population cesse d'être surtaxée. Comme l'a dit François Legault lors de l'assermentation, nous représentons la 2 e opposition, mais souhaitons jouer le rôle de la 1 re opposition », déclare-t-elle.

Tunnel Casavant

Le premier dossier local sur lequel s'activera Chantal Soucy est celui du tunnel Casavant.

« Je me donne deux semaines pour avoir une rencontre avec le maire Claude Corbeil et établir un plan d'action. J'avais bien hâte de savoir qui serait nommé ministre des Transports. Maintenant, il faut aller chercher une subvention au niveau provincial afin que ce ne soit pas les contribuables qui écopent de la facture », explique Mme Soucy.

Bureau de comté

À défaut de venir s'établir à Saint-Hyacinthe pour le moment, la résidente de Boucherville aura « pignon sur rue » d'ici trois semaines avec l'inauguration de son bureau de comté.

Celui-ci devrait être situé sur la rue des Cascades, au centre-ville de Saint-Hyacinthe. La députée a préféré ne pas divulguer l'adresse puisque l'entente de location n'était pas encore signée. « Je veux être près de la population et que mon local soit accessible. J'ai décidé de ne pas reprendre celui d'Émilien Pelletier parce que peu de gens savaient où il était situé et c'était au troisième étage. Je souhaite que lorsque les gens passent devant mon bureau, ils n'hésitent pas à pousser la porte et à venir rencontrer mon équipe », assure-t-elle. Chantal Soucy lance d'ailleurs une fleur à M. Pelletier pour sa cordialité durant cette période de transition. « Je n'ai pas à me plaindre. Je suis vraiment choyée, contrairement à certains de mes collègues pour qui c'est plus difficile », indique-t-elle en référant à son homologue de la circonscription de Borduas. Mme Soucy souhaite prévenir la population que les demandes citoyennes soumises à Émilien Pelletier et en cours de traitement devront être déposées à nouveau en raison de la protection des renseignements personnels, qui empêchait l'ex-député de les remettre à sa successeure. La députée Soucy peut être contactée à l'adresse courriel sainthyacinthe@comte.lacaq.org.

image