Le MTQ interviendra à la Coulée Chevalier | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Le MTQ interviendra à la Coulée Chevalier
1 mai 2014

Glissement de Saint-Jude
Le MTQ interviendra à la Coulée Chevalier

Le MTQ solidifiera le terrain de Carl Marquis, en partie emporté par un décrochement le 9 avril, au bord de la Coulée Chevalier.
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) fera le nécessaire pour que le terrain qui a été lourdement abimé par un glissement de terrain le 9 avril, au coeur du village de Saint-Jude, soit solidifié.

La bonne nouvelle a été communiquée lundi soir au propriétaire des lieux, Carl Marquis, lors d'une rencontre avec le maire de Saint-Jude, Yves de Bellefeuille, la directrice générale de la municipalité, Sylvie Beauregard, et l'ingénieur du MTQ chargé du dossier de la Coulée Chevalier.

Ce ruisseau fait partie des cours d'eau visés par le programme de sécurisation des berges qui a été élaboré à la suite de la tragédie survenue le 10 mai 2010, au bord de la rivière Salvail. Les quatre membres d'une famille avaient perdu la vie dans leur maison emportée par un énorme glissement.Jusqu'ici, environ 10 millions $ ont été consacrés à des travaux de consolidation de berges à Saint-Jude, et c'est maintenant au tour de la Coulée Chevalier : d'importants travaux y seront lancés en juin. Mais après le décrochement survenu chez M. Marquis le 9 avril, les experts lui avaient d'abord laissé entendre qu'une intervention n'était plus nécessaire chez lui, parce que la pente s'était adoucie d'elle-même et que tout danger était écarté.Pour M. Marquis, ce message avait eu l'effet d'une gifle. « C'est la moitié de ma cour arrière que j'ai perdue! C'était le terrain de jeu de mes deux enfants, au bord du ruisseau. L'autre moitié n'est pas plus stable, je ne les autorise pas à aller jouer là. Ça fait trois ans qu'on leur dit (aux autorités) que ça va arriver. Depuis trois ans, chaque printemps, le terrain bouge. On a pris des photos, on a écrit au Ministère pour qu'il y ait des travaux. Et là, on se fait dire qu'il n'y a rien à faire. C'est une injustice », fulminait-il dans les jours qui ont suivi l'affaissement.La résidence de M. Marquis se trouve au bout de la rue Saint-Roch, à proximité de la Coulée Chevalier. Dans la journée du 9 avril, le talus du ruisseau s'est décroché sur une bonne largeur vis-à-vis sa propriété. Personne n'a été témoin du glissement. C'est le plus jeune des garçons qui, à son retour de l'école, s'est aperçu que le décor avait beaucoup changé derrière chez lui.Après avoir vainement tenté de joindre la municipalité, M. Marquis a lancé un message sur Twitter, et son initiative a donné des résultats. La directrice générale de Saint-Jude, Sylvie Beauregard, a été la première à se rendre sur les lieux. La Sécurité civile a ensuite été alertée et la maison a été évacuée jusqu'au lendemain, par mesure de précaution. Mais M. Marquis était loin de penser que le MTQ banaliserait par la suite le décrochage qui s'est produit à une faible distance de sa maison. Toutefois, ce qu'il a appris à la rencontre de lundi et les plans qu'il y a vus ont tout changé pour lui. « Il va y avoir des travaux d'excavation et d'enrochement dans la Coulée Chevalier au complet. Ils vont poser 72 000 tonnes de pierre », a-t-il annoncé mardi matin. Son terrain ne retrouvera pas son aspect antérieur - il subsistera une pente vers la coulée -, mais il est rassuré à l'idée que la terre cessera de bouger autour de sa maison. Chaque jour, il voit le grand trou s'élargir et se rapprocher de sa demeure.Le maire de Saint-Jude, Yves de Bellefeuille, s'est dit satisfait quant à lui du dénouement dans ce dossier. « Les travaux devraient commencer vers la mi-juin. Ils vont enlever la terre qui a glissé dans la coulée et arranger le bas de la pente à cet endroit, comme c'était prévu. L'important, c'est que tout le monde soit content », a-t-il commenté.

image