Beauward laisse le champ libre à Robin | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Beauward laisse le champ libre à Robin
8 mai 2014

Beauward laisse le champ libre à Robin

Le Groupe Robin peut maintenant aller de l'avant dans la construction d'une tour de bureaux de six étages certifiée LEED.
Les Centres d'achats Beauward qui possède les Galeries St-Hyacinthe et depuis peu l'ex-Hôtel des Seigneurs n'a pas fait appel au jugement qui l'opposait à la Ville concernant une modification du zonage permettant la construction d'édifices à bureaux en dehors du noyau urbain central.

L'entreprise appartenant à l'homme d'affaires Marc Bibeau avait déposé une requête en nullité et une demande d'injonction permanente dans le but d'invalider les règlements municipaux, une procédure visant à empêcher le projet du Groupe Robin de bâtir une tour de bureaux de six étages certifiée LEED.

Dans son jugement, rendu le 1 er avril, le juge François P. Duprat de la Cour supérieure du Québec rejetait la requête et estimait que les règlements municipaux de la Ville étaient conformes au plan d'urbanisme.Les autorités municipales se félicitent de cette décision. « Nous sommes évidemment heureux du dénouement qui témoigne que la Ville a très bien fait ses devoirs, commente Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe. « Dans ce dossier, nous avons suivi la procédure prévue à la loi pour l’adoption des règlements et l’autorisation de l’usage conditionnel. Nous avons agi de façon transparente dans l’intérêt de la population maskoutaine », poursuit-il. À ce jour, la Ville n’a reçu aucun avis d’appel relativement à cette décision et le délai de 30 jours est expiré.Le Groupe Robin peut ainsi aller de l'avant dans la construction de son édifice qui sera érigé à proximité de l'Hôtel Holiday Inn Express & Suites dont il est propriétaire, en bordure de l'autoroute 20. « Il y a maintenant déjà deux ans que le projet est sur la glace. Plusieurs mises à jour sont nécessaires », mentionne Jonathan Robin, vice-président du Groupe Robin.

Rencontre avec les syndiqués?

Ce différend étant chose du passé, Marc Bibeau peut maintenant se consacrer à l'avenir du site de l'ex-Hôtel des Seigneurs dont les travaux de démolition de l'une des portions devraient commencer d'ici deux semaines.

Selon nos informations, le grand patron des Centres d'achats Beauward aurait rencontré la partie syndicale le dimanche 27 avril. Les parties semblent s'être entendues pour garder confidentiel le contenu des négociations. « Notre politique est de ne pas commenter publiquement le cours ou le contenu des négociations. Cependant, nous pouvons vous confirmer que des contacts ont eu lieu entre les représentants des parties », nous a confirmé par écrit la firme de relations publiques mandatée par la famille Bibeau, à titre d'intermédiaire dans ce dossier.Au siège social de la CSN, on refuse de confirmer et de commenter cette possible rencontre avec le nouveau propriétaire du complexe hôtelier maskoutain.Dans le cadre de la Fête internationale des travailleurs, une centaine d'ex-employés syndiqués de l'Hôtel des Seigneurs ont manifesté le 1 er mai dans les rues de Saint-Hyacinthe en brandissant le logo de la centrale syndicale.Le président du syndicat local, Robin St-Pierre nous a mentionné que les anciens employés ont profité de cette marche pour démontrer à la population qu'ils étaient toujours en conflit de travail.

image