Un contrat de 2,4 millions $ pour le terrain synthétique | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Un contrat de 2,4 millions $ pour le terrain synthétique
8 mai 2014

Entente Ville-Cégep
Un contrat de 2,4 millions $ pour le terrain synthétique

La Ville a obtenu de si bons prix pour la construction d'un terrain synthétique de soccer/football au Cégep de Saint-Hyacinthe que l'institution d'enseignement pourra obtenir, en prime, une piste d'athlétisme.

Pas moins de 11 entrepreneurs généraux ont présenté une offre dans le cadre de ce projet dont le coût total avait été estimé à 3 millions $. Or, lundi, c'est un contrat de 2 477 995 $ qui a été accordé au plus bas soumissionnaire, la firme Construction Vert Dure, de Sainte-Anne-des-Plaines, dont la soumission a été jugée conforme au devis.

La proposition de son plus proche concurrent, Les Terrassements Multipaysages, de Joliette, se chiffrait à 2,5 millions $. C'est cette même firme qui avait réalisé en 2010 le terrain de soccer synthétique de la polyvalente Hyacinthe-Delorme (contrat de 1,9 million $), un projet dans lequel la Ville avait aussi agi à titre de maître d'oeuvre.Dans le dossier du Cégep, la Ville a accordé un premier contrat de 89 680 $ à une firme d'ingénieurs, AECOM Consultants, de Montréal, de même qu'un autre au montant de 76 293 $ à la firme Services de distribution AJL, de Saint-Jean-sur-Richelieu, pour la fourniture des fûts de lampadaires, ce qui porte à 2,64 millions $ la somme engagée jusqu'ici dans le projet. Voilà qui laisse une marge de manoeuvre de 356 000 $ par rapport au budget initial de 3 millions $, et cela malgré l'inclusion au projet d'une piste d'athlétisme qui ceinturera le terrain synthétique.Le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a expliqué que le Cégep voulait connaître l'impact de cet ajout sur les prix soumis. « Le Cégep n'excluait pas la possibilité de l'assumer si les économies étaient au rendez-vous. Maintenant, nous savons que nous pourrions maintenir les contributions à 3 millions. »Selon l'entente conclue entre la Ville et le Cégep, la municipalité financera l'ensemble du projet à l'aide, notamment, d'un emprunt de 2,3 millions $ dont le Cégep assumera une part de 1,3 million $. Le Cégep remboursera la Ville en lui versant 300 000 $ sur une période de 10 ans et en lui permettant d'utiliser gratuitement sa piscine et ses plateaux sportifs jusqu'à épuisement de sa dette. Cette gratuité temporaire représente pour la Ville une économie annuelle d'environ 125 800 $. C’est ce que lui a coûté la location des plateaux du Cégep en 2013.

image