Un objectif de 95 000 $ pour la fondation Martin-Giard | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Un objectif de 95 000 $ pour la fondation Martin-Giard
8 mai 2014

Un objectif de 95 000 $ pour la fondation Martin-Giard

L'objectif de la présidente de la Fondation Martin-Giard, Ginette Picotin sera d'aller chercher 95 000 $ pour opérer les activités de l'AVEC.
L'objectif de la fondation Martin-Giard sera d'amasser la somme de 95 000 $ avec sa campagne annuelle de financement. Il s'agit d'un objectif plus élevé que par les années précédentes, mais la fondation compte aujourd'hui sur un nouveau moyen pour aller chercher des dons : un site web transformé.

« Nous avons décidé de fixer un objectif un peu plus élevé que par le passé à cause de l'indexation. Le nouveau site web va également nous permettre d'augmenter notre visibilité », soutient la nouvelle présidente du Conseil d'administration de la fondation, Ginette Picotin.

Une facette importante du site est que les gens pourront dorénavant donner de l'argent directement via la plateforme web.« Ça va nous permettre d'élargir notre base de donateurs. Nous sollicitons les mêmes personnes année après année donc nous avons besoin de nouvelles personnes », renchérit Mme Picotin.La conseillère municipale Brigitte Sansoucy agira à titre de présidente d'honneur de la campagne pour une troisième année consécutive. Comme le seul et unique but de la fondation est de soutenir le Service d'animation à la vie spirituelle et à l'engagement communautaire (AVEC) du Cégep de Saint-Hyacinthe, la conseillère souhaite voir les étudiants donner les premiers. « Je veux que les jeunes jouent un grand rôle durant la campagne de financement. J'aimerais qu'ils soient les premiers à faire un don, aussi minime soit-il, pour prouver à tout le monde comment l'AVEC leur tient à coeur. Une contribution de ce genre sera symbolique à mes yeux », exprime-t-elle.

Un endroit unique pour les étudiants

Quelques étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe étaient sur place lors du lancement pour témoigner de l'importance de l'AVEC dans leur parcours collégial.

« L'AVEC est un havre de paix où j'ai su trouver une confiance en moi. C'est ici que j'ai réussi à travailler sur ma personne. Ce que les deux animateurs sont rend ce qui se passe ici particulier », affirme un étudiant qui a été invité à parler sur la scène de La Cafière, au Cégep de Saint-Hyacinthe durant le lancement de la campagne.Son témoignage a d'ailleurs réussi à émouvoir l'animatrice Michèle Guimond, qui animait également la présentation en compagnie de son collègue Luc Drapeau.D'autres commentaires fréquemment entendus durant la soirée ont qualifié le local de l'AVEC de « deuxième maison » et d'un endroit qui donne lieu à plusieurs conversations sur des sujets qui sont pourtant moins abordés normalement.Les gens intéressés à faire un don ou simplement découvrir le nouveau site Internet de la fondation peuvent le faire au http://www.fondationmartingiard.org.">www.fondationmartingiard.org.

image