La FADOQ Richelieu-Yamaskaen deuil de son président | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
La FADOQ Richelieu-Yamaskaen deuil de son président
15 mai 2014

La FADOQ Richelieu-Yamaskaen deuil de son président

Armand Lussier
La Fédération de l'Âge d'or du Québec (FADOQ) région Richelieu-Yamaska a perdu l'un de ses plus vaillants soldats. Armand Lussier, président de l'organisme régional, s'est éteint, dimanche, à l'âge de 72 ans.

Son implication au sein de la FADOQ s'est échelonnée sur une décennie, depuis la présidence du club FADOQ de Saint-Césaire qu'il a occupée de 2005 à 2012. Parallèlement, il en est venu à s'impliquer au niveau régional à partir de 2006. Un an plus tard, il devenait vice-président de l'instance régionale, avant d'accepter la présidence du conseil d'administration en 2012.

« On perd un bâtisseur et un grand joueur d'équipe, a témoigné Claude Leblanc, directeur général de la FADOQ-RY. Avec deux autres amis, il a su remettre la FADOQ Richelieu-Yamaksa à l'avant-garde aux yeux des 50 ans et plus. »Proche collaborateur, M. Leblanc a pu apprécier de près les qualités humaines de son président. « Il était à l'écoute des besoins des autres. C'était un rassembleur qui savait écouter. Il ne parlait pas souvent, mais quand il le fallait. On perd un homme chaleureux, qui était toujours de bonne humeur et qui était très charismatique. »Le décès de M. Lussier ébranle également toute une communauté sportive puisqu'il était avantageusement connu au niveau du hockey mineur.Bénévole de longue date et sportif accompli, il a été impliqué dans le hockey mineur pendant plus de 40 ans dans la région Richelieu-Yamaska. Un tournoi de hockey de catégorie novice et atome porte d'ailleurs son nom à Saint-Césaire.Il laisse dans le deuil son épouse Ginette, sa fille Anik et son fils Dominic.Les funérailles de M. Lussier seront célébrées samedi à 10 h 30 à l'église de Saint-Césaire. En guise de sympathie, la famille propose de faire parvenir des dons à la Société canadienne du cancer. « Il a combattu le cancer et trois rechutes comme un pro, il était très fort mentalement », a conclu M. Leblanc avec émotion.Armand Lussier signe un dernier mot du président dans le cahier FADOQ distribué ces jours-ci et publié à l'intérieur de cette édition du COURRIER.

M.B.

image