Un objectif de 300 000 $ pour le diocèse de Saint-Hyacinthe | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Un objectif de 300 000 $ pour le diocèse de Saint-Hyacinthe
15 mai 2014

Un objectif de 300 000 $ pour le diocèse de Saint-Hyacinthe

Le diocèse de Saint-Hyacinthe souhaite recueillir 300 000 $ en dons pour le financement de sa fondation.
Le diocèse de Saint-Hyacinthe s'est donné comme objectif d'aller chercher un montant de 300 000 $ avec la campagne de financement de la Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe.

Selon les membres du diocèse, le gros défi sera de réussir à rejoindre les 400 000 personnes qui sont parmi le vaste territoire du diocèse.

« L'argent ne servira pas à réparer les toits et les balcons des églises, la fondation est là pour mettre le coeur en forme et éveiller la foi. Elle épaule également les services de pastorales », explique l'évêque de Saint-Hyacinthe, Mgr François Lapierre.Pour une deuxième année consécutive, l'homme d'affaires François Laurin sera le président d'honneur de la campagne de financement. L'an dernier, le même objectif de 300 000 $ avait été dépassé avec l'aide de M. Laurin.« J'ai accepté la présidence d'honneur pour trois raisons. Tout d'abord, je partage la valeur qui consiste à éveiller la foi chez les gens, tout comme la fondation. Ensuite, je souhaite faire connaître Jésus et, à ce niveau, les agents pastoraux méritent un soutien monétaire. Je vois finalement beaucoup de mouvements dans les églises et ils ont besoin d'argent, c'est pourquoi je souhaite aider », affirme-t-il.Chaque année, le diocèse cible également une ville ou une municipalité où il concentrera un effort publicitaire un peu plus élevé. C'est au tour de Saint-Hyacinthe pour la présente édition et c'est pour cette raison que 35 000 dépliants seront distribués dans la ville.« Le défi des paroisses aujourd'hui, c'est de passer à une communauté qui demande des services à une communauté qui vit une expérience de foi », confie pour sa part le curé de Roxton Pond, André Godbout.

image