Le Maskoutain Dominic Rodier est fin prêt | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Le Maskoutain Dominic Rodier est fin prêt
22 mai 2014

Défi Montréal New York
Le Maskoutain Dominic Rodier est fin prêt

Le Maskoutain Dominic Rodier prendra part au Défi Montréal New York le 29 mai.
Après avoir relevé avec succès le défi de la course préparatoire, l'entrepreneur maskoutain Dominic Rodier se sent d'attaque pour le Défi Montréal New York, qui aura lieu le 29 mai.

Le défi est une course à relais de 609 kilomètres, qui sépare Montréal et New York. Les participants doivent gérer leur course, leur sommeil, leur nutrition et la conduite du véhicule récréatif (VR) dans lequel ils sont durant la durée de l'activité.

« La course préparatoire s'est très bien passée. Cette course-là est déjà un gros défi en soi. J'ai couru une soixantaine de kilomètres en dix-huit heures », affirme celui qui fait également des triathlons.Il concède d'ailleurs que l'entraînement n'est pas le même entre les deux types de courses, lui qui se consacre trois fois par semaine à la préparation de la course.« Nous avons une pratique par semaine à Montréal avec tous les participants. Les autres entraînements se font plus avec nos groupes de courses, car certains courent plus vite que d'autres », illustre M. Rodier.Il est par ailleurs confiant face au relais, affirmant qu'il est « définitivement prêt », et qu'il devra maintenant s'assurer de la préparation de son rythme de course lors de l'activité. Le défi préparatoire a également donné la possibilité au Maskoutain de voir et de s'ajuster aux différents aspects de la vie dans le VR, lors du relais.Pour participer à ce défi, chaque participant devait s'inscrire en janvier. Ceux-ci avaient également des frais de 1 300 $ à payer. Pour finir, les coureurs avaient 2 450 $ de dons à amasser pour la fondation Esprit de corps, organisatrice de l'événement. La fondation permet d'« accompagner des personnes confrontées à l’adversité vers la résilience et leur plein potentiel », selon le site Internet de celle-ci. Elle vient, en outre, en aide aux familles monoparentales.« Je me suis inscrit au défi également parce que j'adhère aux valeurs et à l'implication sociale de cette fondation », témoigne l'entrepreneur de 30 ans.

Projet d'envergure à Lac-Mégantic

En plus des dons qu'il ramasse dans le cadre du Défi Montréal New York, Dominic Rodier et une vingtaine d'autres entrepreneurs en formation de l'École d'Entrepreneurship de Beauce (EEB) feront construire une habitation de 12 logements à Lac-Mégantic qui permettra à des gens touchés par les tristes événements de l'été dernier, d'avoir un foyer totalement neuf, à prix moindre.

Cette construction que fera la quatrième cohorte de l'EEB s'inscrit dans le cadre du projet communautaire que les entrepreneurs doivent réaliser dans leur cheminement à l'école.

image