L'opus 3900 de Casavant : du rêve à la réalité | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
L'opus 3900 de Casavant : du rêve à la réalité
5 juin 2014

L'opus 3900 de Casavant : du rêve à la réalité

En novembre 2006, un comité fut mis sur pied afin de définir les besoins artistiques et les particularités techniques d'un orgue conçu spécifiquement comme instrument d'orchestre et de lancer un appel d'offres.

En septembre 2009, après discussion avec le comité et le directeur musical, maestro Kent Nagano, il y eut décision du conseil exécutif de l’OSM en faveur de Casavant Frères.

Subséquemment, Olivier Latry fut nommé conseiller artistique auprès de l'Orchestre afin que soient respectées les spécifications déterminées par le comité. L’instrument a été fabriqué dans les ateliers de Casavant Frères à Saint-Hyacinthe, avant d’être installé dans la Maison symphonique de Montréal par les facteurs de cette maison de réputation internationale. C’est le 17 janvier dernier qu’a eu lieu l’acceptation de l'instrument désormais connu comme le Grand Orgue Pierre-Béique.« L’opus 3900 de la maison Casavant Frères est très certainement l’instrument le plus achevé qu’il nous ait été l’occasion de faire. J’ose même croire que le Grand Orgue Pierre-Béique marquera la facture d’orgue à l’échelle internationale pour les prochaines années. Nous en sommes donc très fiers », déclarait à ce moment Jacquelin Rochette, directeur artistique de Casavant Frères.L'acceptation est une procédure contractuelle qui confirme la réception de l’instrument, au terme d’une inspection rigoureuse lorsque l’installation est complétée et que l’orgue est prêt pour utilisation. Cette étape amorçait du même coup la période de rodage de l’instrument qui a abouti au concert inaugural du 28 mai.

image