La réforme de la loi électorale fédérale… dites NON! | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
La réforme de la loi électorale fédérale… dites NON!
5 juin 2014

La réforme de la loi électorale fédérale… dites NON!

Le Forum jeunesse Montérégie Est invite l’ensemble de la population à signer la pétition contre le projet de loi C-23 du gouvernement fédéral, c’est-à-dire la Loi sur l'intégrité des élections, ou encore à écrire au ministre responsable de la Réforme démocratique afin d’exprimer son désaccord avec celui-ci.

Cette pétition est disponible en ligne à l’adresse http://chaquevotecompte.ca.">http://chaquevotecompte.ca. Pour écrire au ministre responsable de la Réforme démocratique afin d’exprimer votre désaccord avec ce projet de loi, vous trouverez des modèles de lettres sur le site Internet du Forum jeunesse au http://www.fjme.ca.">www.fjme.ca.

Les modifications prévues au projet de loi C-23 du gouvernement fédéral (Loi sur l'intégrité des élections) limiteraient les communications du Directeur général des élections du Canada (DGEC) à des informations sur la façon de se porter candidat ou de voter. Cette restriction entraînerait la fin des campagnes dites « de promotion du vote », en plus d’affecter le soutien aux projets éducatifs. Elles feraient aussi en sorte que les cartes d’information de l’électeur ne seraient plus acceptées, ce qui empêcherait des milliers d’étudiants, d’aînés, d’autochtones et de citoyens démunis de voter. Lors des dernières élections, 120 000 canadiens ont pu voter grâce à un répondant. Lors des prochaines élections, ils ne pourront plus le faire. Finalement, elles augmenteraient le seuil maximal des dons individuels, qui est actuellement à 1 500 $, pour permettre aux candidats de verser 5 000 $ à leur propre campagne. Cela augmenterait l’influence de l’argent sur le résultat des élections. De plus, les partis politiques pourront dépenser autant qu’ils le souhaitent pour contacter d’anciens donateurs par téléphone. Notre démocratie ne doit pas être menée par l’argent. Il est cependant encore temps d’amender ce projet de loi qui nuira au travail de promotion du vote et à l’exercice du droit de vote des jeunes. C’est pourquoi nous interpellons la population à agir afin de faire obstacle au projet de loi C-23.

image