Une conduite d'égout, oui ou non? | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Une conduite d'égout, oui ou non?
12 juin 2014

Saint-Thomas-d'Aquin
Une conduite d'égout, oui ou non?

Le scrutin référendaire de dimanche se déroulera au centre communautaire aquinois, de 10 à 20 h.
La fête des Pères sera célébrée dans la fébrilité dimanche, par les résidants d'un long segment du boulevard Laframboise, dans le district Saint-Thomas-d'Aquin.

C'est à la fin de cette journée que ces Aquinois sauront si la Ville de Saint-Hyacinthe prolongera, à leurs frais, le réseau d'égout devant leurs propriétés, ou si ce projet, enterré en 2006, puis ravivé en 2012, ne sera pas renvoyé aux oubliettes.

Le référendum du 15 juin concerne 133 électeurs, en grande majorité des citoyens dont la résidence se trouve entre les numéros 7715 et 8130, boulevard Laframboise. On retrouve aussi parmi eux les représentants de quelques entreprises installées sur ce tronçon du boulevard et qui ont demandé à être représentées à ce scrutin référendaire.« C'est ce qui différencie un référendum d'une élection. Les personnes morales peuvent participer en faisant inscrire un représentant sur la liste référendaire », a expliqué la greffière de la Ville de Saint-Hyacinthe et présidente du scrutin, Me Hélène Beauchesne.Le référendum porte sur le règlement 458 ordonnant des travaux de 2,22 millions $ et un emprunt de 1 515 000 $ pour leur financement. Après son adoption, le 7 avril, ce projet de règlement a été stoppé à l'étape de la procédure d'enregistrement, sans quoi il serait entré en vigueur. Alors qu'il fallait 16 signatures de résidants pour forcer la tenue d'un référendum, le registre en contenait 17 à la fin de la consultation du 16 avril. Devant ce résultat, le conseil municipal, au lieu de retirer le projet de règlement, a opté pour le référendum à sa séance du 21 avril.Favorable au prolongement du réseau d'égout, le conseiller du district Saint-Thomas-d'Aquin, Jacques Denis, a bien hâte de voir ce que les gens décideront dimanche. Ils devront cocher « oui » ou « non » en réponse à la question : « approuvez-vous le règlement 458? »« Je crois que le résultat sera positif, mais avec les interventions qu'on a eues (en séance publique), je vois qu'il n'y a rien d'acquis. C'est la démocratie qui s'exerce, mais ce que je trouve malheureux, c'est qu'il y a eu de la désinformation. Que ce soit d'un côté ou de l'autre, il faut dire les vraies choses. S'il n'y avait pas eu de désinformation, peut-être qu'on n'en serait pas là aujourd'hui », a-t-il commenté.Organisé exactement comme une élection, le référendum va générer une dépense totale d'environ 9 000 $, a indiqué Me Beauchesne. Dimanche, elle dirigera une équipe de sept personnes qui accueillera les électeurs au centre communautaire de Saint-Thomas-d'Aquin entre 10 h et 20 h. Les tenants du « oui » et du « non » peuvent être représentés au bureau de vote, mais pour le moment, seul le camp du « non» a désigné le sien et il s'agit de Marie-Marthe Montigny.Les référendums de secteur ne sont pas chose courante à Saint-Hyacinthe. Le dernier remonte au 12 décembre 2004, et il concernait l'installation d'une conduite d'aqueduc dans le secteur chemin Giard et 2 e Rang, dans le district Sainte-Rosalie. Le « oui » l'avait emporté.

image