Ce sera le complexe Humania Assurance | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Ce sera le complexe Humania Assurance
19 juin 2014

Centre culturel La Métairie
Ce sera le complexe Humania Assurance

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, et le président et chef de la direction d'Humania Assurance, Richard Gagnon, ont signé lundi l'accord liant l'entreprise au projet du centre culturel.
Réalisé à même le vieux convent La Métairie de la rue Saint-Pierre Ouest, le complexe municipal qui accueillera au mois d'août les organismes culturels ne conservera pas le nom de l'ancien établissement des Soeurs de la Charité.

Il recevra l'appellation « Centre culturel Humania Assurance », comme en a décidé le conseil municipal lundi soir, sans causer aucune surprise. Les élus avaient vendu la mèche à leur séance du 2 juin en ayant fait inscrire ce point à l'ordre du jour avant de l'en retirer.

Cette fois, la décision est bien prise, et l'accord conclu avec Humania Assurance a même été scellé lundi après-midi, quelques heures avant la réunion du conseil. L'engagement d'Humania Assurance de verser 300 000 $ à la Ville sur une période de 15 ans en échange de la visibilité qui lui est accordée constitue l'élément nouveau dans le dossier. Cet argent sera employé au paiement des frais de construction.« Nous sommes bien évidemment ravis qu'une institution comme Humania Assurance, anciennement La Survivance, tienne à s'impliquer ainsi dans la communauté. Il s'agit d'un geste de générosité et d'aide qui guide plusieurs générations depuis la Fondation de l'Union Saint-Joseph, société d'entraide maskoutaine, ancêtre de La Survivance. Toutes ont poursuivi le même objectif de rendre service aux citoyens et de les protéger contre les aléas de la vie », a déclaré le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, au moment de la signature de l'accord.Il perçoit une dimension symbolique dans le fait qu'Humania Assurance s'associe au projet de La Métairie, ce domaine agricole qui a permis aux Soeurs de la Charité de nourrir et loger des personnes nécessiteuses durant plus de 100 ans. À ce propos, le maire Corbeil a annoncé que la Ville et son commanditaire allaient réfléchir à un projet de caractérisation historique du site patrimonial La Métairie afin que son passé soit commémoré.Le président et chef de la direction d'Humania Assurance, Richard Gagnon, a souligné quant à lui que son entreprise est toujours demeurée ouverte à des collaborations avec la Ville de Saint-Hyacinthe. « Nous n'en sommes pas à notre première expérience avec la Ville. Nous avons participé à plusieurs projets, comme celui du Centre des arts. Pour Humania Assurance, c'est un véritable honneur d'être associé à un projet aussi intéressant que celui du centre culturel », a-t-il confié au COURRIER.Le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a indiqué que le projet du centre culturel pourra être complété pour la somme totale d'environ 9 millions $. L'arrivée des organismes dans ses murs est prévue pour la mi-août, tandis que l'inauguration aura lieu à la fin de septembre, durant les Journées de la culture. Le conseiller du district La Providence, Bernard Barré, a mentionné lundi soir qu'en plus des Soeurs de La Charité, une autre communauté devra être représentée à la cérémonie. « Il ne faudrait pas oublier les Soeurs de Sainte-Marthe, qui ont été les dernières occupantes de La Métairie », a-t-il signalé.

image