Ne manque plus que des projets! | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Ne manque plus que des projets!
26 juin 2014

Pacte rural 2014-2019
Ne manque plus que des projets!

Plusieurs maires ont participé au lancement officiel du nouvel appel de projets du Pacte rural. Dans l'ordre, Denis Chabot, de Saint-Liboire, Mario Jussaume, conseiller à Saint-Bernard-de-Michaudville, Yves Petit, de Sainte-Hélène-de-Bagot, Mario Saint-Pierre, de Saint-Pie, Francine Morin, préfet et maire de Saint-Bernard-de-Michaudville, Réjean Bernier, de Saint-Marcel-de-Richelieu, Christian Martin, de Saint-Damase et André Lefebvre, de Sainte-Madeleine. Ils sont accompagnés ici de Micheline M
La Politique nationale de la ruralité ayant été renouvelée pour la période 2014-2024, les municipalités de la MRC des Maskoutains, à l'exception de la ville de Saint-Hyacinthe, pourront bénéficier encore longtemps des bienfaits du Pacte rural pour leur communauté.

La MRC vient d'ailleurs de procéder à son premier appel de projets dans le cadre du Pacte rural 2014-2019, volet pour lequel elle a paraphé une nouvelle entente avec le gouvernement du Québec. Un lancement officiel a eu lieu il y a quelques jours au nouveau Centre communautaire de Sainte-Hélène-de-Bagot, un projet de 1,9 million $ qui a reçu une part du fonds du Pacte rural.

« Aujourd'hui, nous sommes ici pour souligner le renouvellement du Pacte rural, un outil essentiel à la vitalité de nos municipalités », a déclaré Yves Petit, maire de Sainte-Hélène-de-Bagot et président du comité de gestion du pacte rural, en souhaitant la bienvenue aux invités à la conférence de presse.« L'efficacité du Pacte rural a été démontrée par de nombreuses consultations à travers la province et elle a fait l'objet d'un vaste consensus auprès des différents intervenants du monde rural, notamment en ce qui concerne les retombées découlant des actions entreprises pour le développement des milieux », a ajouté la préfet de la MRC, Francine Morin.Instauré en 2002, le Pacte rural entre dans une troisième phase. Au cours de la période 2007-2014, il a permis à la MRC des Maskoutains d'obtenir 2 170 000 $ en subvention pour aider à la réalisation de 92 projets dans les municipalités admissibles au programme. « Ça signifie environ 8 millions $ en retombées, parce qu'il y a un effet levier. On dit que chaque dollar du Pacte rural génère quatre dollars d'investissement », a expliqué Steve Carrière, agent de développement rural à la MRC.Pour l'appel de projets 2014, a-t-il précisé, la MRC disposera d'une enveloppe de 334 000 $, ce qui est comparable à celle de 2013. Tout promoteur désireux à présenter un projet devra faire parvenir une lettre d'intention à la MRC d'ici le 15 septembre, après quoi une demande officielle devra être présentée au plus tard le 15 octobre, avant 16 h.Les projets soumis devront cadrer avec les orientations du plan d'action 2014-2015 de la MRC. Le soutien de la relève et la rétention des jeunes, le soutien aux projets à caractère environnemental, le soutien à l'entrepreneuriat collectif, le soutien aux projets récréotouristiques, culturels et récréatifs, de même que la promotion et le développement du secteur agroalimentaire font partie de ces orientations. Dans les mois qui viennent, la MRC effectuera une tournée des municipalités pour y traiter du contenu du Pacte rural et soutenir la mobilisation autour de projets potentiels.

image