Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Brigitte Sansoucy future candidate NPD
27 novembre 2014

Brigitte Sansoucy future candidate NPD

La conseillère municipale, Brigitte Sansoucy. Photothèque | Le Courrier ©
Le désistement inattendu de Yanéric Bisaillon, adjoint parlementaire de la députée néodémocrate de Saint-Hyacinthe-Bagot Marie-Claude Morin, laisse le champ libre à la conseillère municipale Brigitte Sansoucy pour devenir candidate du NPD aux élections fédérales de 2015.

Mme Sanscoucy connaît bien la formation politique menée par Thomas Mulcair puisqu’elle a été candidate du NPD à l’élection partielle de 2007 et à celle de 2008.

Les membres locaux du NPD avaient jusqu’au 15 novembre pour se porter candidat dans le comté. Comme Brigitte Sansoucy est seule en lice, elle sera élue par acclamation lors de l’assemblée d’investiture qui aura lieu le 4 décembre au centre de loisirs du quartier Sainte-Rosalie.

Précisons que seuls les membres en règle depuis au moins 30 jours et âgés de 14 ans et plus auraient pu exercer leur droit de vote à cette investiture. Au Parti libéral et au Parti conservateur, l’âge minimum pour devenir membre est également de 14 ans. Sur ce point, le Bloc québécois fait bande à part en fixant la barre à 16 ans.

Vice-présidente nationale du NPD, Brigitte Sansoucy ne considère pas que 14 ans est un âge précoce pour s’impliquer en politique, même si le droit de vote aux élections est réservé aux 18 ans et plus.

« Les ailes jeunesse du NPD sont très actives. Je connais des jeunes du secondaire qui sont intéressés par les questions politiques et qui demandent à être bénévoles », indique Mme Sansoucy.

Adjoint parlementaire

Dans une précédente édition, nous révélions que des allégations de harcèlement sexuel avaient été dirigées contre l’adjoint parlementaire de la députée Morin par une étudiante de l’Université d’Ottawa.

Jugeant la situation inacceptable, Marie-Claude Morin avait suspendu son employé pour une durée indéterminée.

Invitée à donner son opinion sur cette affaire qui fût reprise par plusieurs médias à l’échelle de la province, Mme Sansoucy a préféré jouer la carte de la retenue.

« Cette histoire ne me regarde pas et je préfère m’abstenir de tout commentaire », a-t-elle simplement mentionné.

Pour le moment, les candidats intéressés à briguer le poste de député fédéral dans Saint-Hyacinthe-Bagot sont René Vincelette pour le Parti libéral et Michel Filion au Bloc québécois. L’identité du futur candidat conservateur devrait être dévoilée sous peu.

image