Germain Larivière : les grandes étapes | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Germain Larivière : les grandes étapes
1 janvier 2015

Germain Larivière : les grandes étapes

Germain Larivière dans sa seconde demeure, son magasin de meubles de Sainte-Rosalie.
Jean et Germain Larivière devant l’entée principale après la reconstruction du magasin de Sainte-Rosalie, à la suite de l’incendie de 1990.
Germain Larivière pose fièrement avec le Trophée Hermès remis par le Conseil national du meuble en 1996.
Une affaire de famille : David, Jean et Germain posent ensemble pour souligner les 40 ans de l’entreprise en novembre 1997.
La façade du magasin dans les années 1960, avec la présentation d’innombrables produits meubles et luminaires. Le portrait d’une époque...
Meubles Germain Larivière: une réussite familliale et maskoutaine.

15 novembre 1957

Ouverture officielle d’un modeste magasin de meubles à Sainte-Rosalie, dans les anciens locaux d’une boutique à bois.

L’implantation et le développement (1957-1969)

Première phase de développement consacrée à la mise en place des opérations sur des bases solides. Rapidement, il faut transformer, adapter et agrandir les salles d’exposition et d’entreposage. La superficie du magasin double. À la fin des années 1960, le commerce emploie une quinzaine d’employés.

La restructuration (1970-1979)

La deuxième décennie est surtout consacrée à la restructuration de l’entreprise, l’accroissement des ventes et l’assainissement des finances. Le nom légal est modifié pour traduire l’arrivée de nouveaux actionnaires familiaux. C’est le début des publicités à la radio et à la télévision. On double le nombre d’employés.

L’expansion à toute vitesse (1980-1989)

Croissance spectaculaire. On triple le chiffre d’affaires et l’entreprise compte environ 70 employés réguliers et à temps partiel. En 1982, Jean Larivière devient directeur général, mais son père demeure à la présidence de l’entreprise. On agrandit le magasin à 75 000 pieds carrés et l’entrepôt atteint 45 000 pieds carrés.

Le renouveau (1990-1997)

Le plus jeune des enfants du fondateur intègre l’entreprise. David Larivière devient directeur des ventes. Le 4 octobre 1990, un violent incendie vient presque anéantir les efforts de toute une vie. La famille Larivière se retrousse les manches et rebâtit un nouveau magasin au même endroit que le premier. Meubles Germain Larivière célèbre son 40e anniversaire en novembre 1997 dans une grande surface de 125 000 pieds carrés et environ 85 employés.

La consolidation avant l’envol (1998 - )

Solidement implantée dans son milieu et en saine santé financière, l’entreprise a des envies de croissance et souhaite demeurer le leader qu’elle a toujours été dans ce secteur d’activités. Elle prépare avec soin et minutie une expansion de ses activités, bien prête à se frotter à la concurrence féroce dans ce domaine.

Novembre 2004 — Destination Laval

Le 15 novembre 2004, pour les 47 ans du magasin de Sainte-Rosalie, Meubles Germain Larivière inaugure un nouveau magasin ultramoderne à Laval, sur une superficie de 100 000 pieds carrés. On parle d’un investissement de 10 M$.

15 novembre 2007

Meubles Germain Larivière célèbre ses 50 ans.

Février 2012 — Le p’tit Cousin au Dix30

Le 7 février 2012, l’entreprise ouvre une troisième grande surface de 80 000 pieds carrés en s’installant avec faste au DIX30 à Brossard, sans pour autant délaisser ses autres marchés. En 2014, l’entreprise emploie autour de 180 employés dans ses trois magasins et jouit d’une renommée qui est tout à l’honneur de son fondateur.

image