Les vacances des Fêtes à l’eau | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Les vacances des Fêtes à l’eau
1 janvier 2015

Les vacances des Fêtes à l’eau

Le reoux observé à la fin décembre n’a pas fait le bonheur des adeptes de sports d’hiver. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©
Le temps doux des derniers jours n’est rien pour faire la joie des amateurs de sports d’hiver. Sans accumulation de neige importante prévue pour les prochains jours, les vacances de Noël et du Jour de l’An risquent fort d’être à l’eau.

Depuis le 22 décembre, il est tombé 27 mm de pluie sur la région de Saint-Hyacinthe en cinq jours. Ces précipitations ont fait fondre les 16 cm de neige au sol accumulés en décembre.

« Ce n’est pas une température que l’on pourrait qualifier de normale à cette période de l’année, mais cela s’est déjà vu », explique Michel Morissette, météorologue.

Par ailleurs, aucun record n’a été enregistré pour la période du 23 au 28 décembre, malgré des températures au-dessus du point de congélation. Selon le météorologue, des températures semblables avaient été enregistrées en 2006. Ce n’était qu’une question de temps avant que l’on connaisse un autre Noël sans neige, croit-il.

Au temps doux des derniers jours, se sont ajoutés des vents violents. Particulièrement le 25 décembre alors que la journée a connu des rafales de vent à 73 km/h en plus d’un redoux qui a grimpé à 8.5°C. Le niveau d’eau de la rivière Yamaska a d’ailleurs atteint 800 m3/sec au pont Bouchard à Saint-Hyacinthe au lendemain de Noël. Un phénomène qui ne s’était pas vu depuis la débâcle survenue en avril.

Aucune tempête de neige majeure n’est prévue à court terme. Toutefois, le temps froid se fera sentir pour les prochains jours, ce qui marquera tranquillement le retour de l’hiver.

Les sports d’hiver affectés

Si le congé des Fêtes marque habituellement le début des sports d’hiver pour les jeunes comme pour les grands, l’achalandage dans les aires de plein air n’aura pas été tel qu’espéré ces derniers jours.

Au parc Les Salines de Saint-Hyacinthe, l’occupation a fortement diminué depuis le début des vacances. Sans sentiers de ski de fond ni patinoire extérieure en raison du temps doux, seule la pente à glisser est demeurée fonctionnelle.

En moyenne, ce sont 50 à 60 personnes qui ont visité le parc maskoutain au cours des derniers jours, alors que la tendance habituelle pour cette période s’élève à 300 à 400 entrées chaque jour, confirme Michel Laventure, commis à la clientèle au parc Les Salines.

Bref, les amateurs de sports d’hiver attendent avec impatience le retour de la neige.

image