La démolition dans la mire de la Ville | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
La démolition dans la mire de la Ville
8 janvier 2015

Centre culturel et sportif
La démolition dans la mire de la Ville

Les gradins du Centre cuturel et sportif de Saint-Hyacinthe seront utilisés une dernière fois lors de la prochaine édition de l’Expo. Photothèque | Le Courrier ©
L’ancien Centre culturel et sportif de Saint-Hyacinthe sera démoli après la tenue de la prochaine édition de l’Expo agricole, a appris LE COURRIER.

Depuis le déménagement récent des organismes dans le nouveau Centre culturel Humania, la seule utilité du massif édifice de béton demeure l’utilisation des estrades extérieures lors du Grand national de tire de tracteurs et du derby de démolition pendant l’Expo.

La Ville de Saint-Hyacinthe qui est propriétaire de l’ancien centre culturel évalue les coûts de démolition à 600 000 $. « Ce montant pourrait toutefois fluctuer en fonction de l’ampleur des travaux de désamiantage », précise Brigitte Massé, directrice des communications de la municipalité.

En prenant cette décision, les autorités municipales reconsidèrent une entente de principe qui avait été signée entre les représentants de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe (SASH) et ceux de la Ville en mars 2013.

Cet accord entre les deux institutions avait été enteriné dans le cadre de la construction du complexe de trois glaces Isatis.

« Afin d’assurer à la Société d’Agriculture l’usage des estrades extérieures, la Ville s’engage à maintenir en place le Centre culturel au moins jusqu’au 1er septembre 2018 et au plus tard le 1er septembre 2020 », peut-on lire dans le document dont LE COURRIER avait obtenu copie.

En cas de démolition au cours de cet intervalle, la Ville offrait à la SASH, une compensation financière fixée à 25 000 $ par année pour la location d’estrades temporaires jusqu’en 2020.

La date de démolition étant maintenant devancée de trois ans, des discussions devraient se tenir prochainement entre les deux parties.

PTI

Lors du dévoilement de la Programmation triennale d’immobilisations, la Ville a réservé un montant de 800 000 $ en 2016 et de 1,75 M$ en 2017 pour la « revitalisation du site de l’Exposition ».

« Nous regardons entre autres l’aménagement de l’axe incluant les rues Blanchet et Millet », précise Mme Massé sur le sujet.

L’ancien Centre culturel et sportif fût construit en 1967 et abritait une piscine intérieure.

image