Une montagne de défis | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Une montagne de défis
15 janvier 2015

Kilimandjaro au profit de La Clé sur la Porte
Une montagne de défis

Sylvie Bélair, Vicky et Nancy Lachance prendront part à l’ascension du Kilimandjaro au profit de l’organisme maskoutain La Clé sur la Porte. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©
Inspirées par le courage dont doivent faire preuve les femmes et enfants ­victimes de violence conjugale, Sylvie Bélair, Vicky et Nancy Lachance partent surmonter le plus grand défi de leur vie, le Kilimandjaro.

C’est au profit de la maison ­d’hébergement pour femmes et enfant La Clé sur la Porte de Saint-Hyacinthe, que les trois femmes ont décidé de consacrer leur mission. D’ici leur départ prévu en juillet, elles s’engagent à amasser 15 000 $ pour l’organisme maskoutain. Toucher le ciel est le thème de leur projet.

« Nous relevons ce défi parce que la ­violence faite aux femmes est une cause qui nous tient à coeur et parce que l’on sait comment c’est difficile pour elles de quitter leur domicile et leur agresseur, surtout lorsqu’elles ont des enfants. Nous souhaitons leur dire avec ce défi que même si la montagne semble insurmontable, c’est réalisable », explique Nancy Lachance.

Parmi les trois participantes, Sylvie ­Bélair, vice-présidente du conseil ­d’administration de La Clé sur la Porte, s’est jointe au projet initié par les soeurs Lachance. « Lorsqu’elles m’ont parlé de leur projet, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde, raconte Mme ­Bélair. J’ai ­accepté le défi immédiatement. »

Contrairement à ses coéquipières, Mme Bélair gravira un mont pour la ­première fois. Bien que les soeurs ­Lachance aient déjà gravi les monts Washington et Lafayette, aucune n’a eu à faire face à 6 000 mètres de haut.

« C’est vraiment impressionnant, ­raconte Nancy Lachance. Le plus gros du défi pour nous sera le manque oxygène. Il paraît que les dernières heures sont les plus déterminantes du voyage. »

« Selon notre chef d’expédition, nous devons considérer la possibilité de devoir abandonner notre mission quelques heures avant d’arriver au sommet. Cela va dépendre de notre endurance physique et psychologique », précise Vicky Lachance.

Accompagnés par une équipe ­d’expédition professionnelle, ils seront une douzaine de participants à prendre part à l’ascension du Kilimandjaro.­Certains le feront pour soutenir une cause, tandis que d’autres le feront pour relever un défi personnel. Le voyage sera d’une durée totale de huit jours.

Appel à la générosité

Pour atteindre leur objectif de 15 000 $, Mme Bélair et les soeurs Lachance ont entamé une campagne de souscription. La somme amassée sera entièrement ­dédiée à l’organisme La Clé sur la Porte. « C’est notre contribution pour aider ­l’organisme à poursuivre sa mission ­auprès des femmes et enfants dans le ­besoin », explique Nancy Lachance.

Après avoir tenu un atelier du rire et une première conférence, suivra le 23 janvier la conférence sur le dépassement de soi Tout est une question d’énergie avec la conférencière Marlène Lussier au CLSC d’Acton Vale, à 19 h, puis un souper ­spaghetti, le 21 mars, à la salle des ­Chevaliers de Colomb d’Acton Vale. D’autres activités suivront au cours de l’année 2015. Pour plus d’information, on peut consulter la page Facebook ­intitulée Toucher le ciel. Kilimandjaro 2015.

image