240 cases payantes ajoutées | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
240 cases payantes ajoutées
22 janvier 2015

Les horodateurs, phase II
240 cases payantes ajoutées

La phase II de déploiement des horodateurs se mettra en branle le 26 janvier à Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©
À compter du 26 janvier, les Maskoutains devront vivre avec les résultats de la phase II d’implantation des horodateurs, ces parcomètres nouvelle génération qui gèreront désormais le stationnement payant sur rue à Saint-Hyacinthe.

Ce jour-là, 240 nouvelles cases payantes vont apparaître en ville. On en retrouvera 97 le long de la rue Sainte-Anne, entre la rue Morison et le boulevard Laframboise, 55 dans la rue Dessaulles, de l’avenue Raymond au boulevard Choquette, 12 dans la rue Johnson Est, face à l’hôtel Le Dauphin, et 76 dans diverses rues du centre-ville.

Dans le cas de la rue Sainte-Anne, la Ville a biffé 14 cases payantes sur les 111 qu’elle se proposait d’y créer, selon les chiffres communiqués lundi par le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau.

Ces 14 cases deviendront des espaces gratuits où le stationnement sera limité à 120 minutes; deux cases de dix minutes desserviront aussi un dépanneur et le nettoyeur Chatel. Rue Papineau, à l’est de Sainte-Anne, deux cases gratuites de 120 minutes sont aussi prévues.

À la séance du conseil de lundi soir, un contrat au montant de 167 000 $ a été octroyé au fournisseur, Cale Systems, pour l’achat des 20 horodateurs prévus dans la phase II, lesquels vont s’ajouter aux 34 horodateurs fonctionnant à l’énergie solaire qui ont remplacé les vieux parcomètres du centre-ville en 2014. Toutefois, cette décision n’a pas fait l’unanimité.

« Je dois être cohérent avec ma position sur la phase II et je vais voter contre », a d’abord annoncé le conseiller du district Sacré-Coeur, David Bousquet. Sa collègue du district Cascades, Sylvie Adam, s’est elle aussi opposée à l’octroi du contrat, expliquant qu’elle n’avait jamais vu le rapport qu’elle avait réclamé au sujet des horodateurs, phase II.

Au terme de la séance, Louis Bilodeau a précisé qu’après le 26 janvier, les automobilistes qui n’acquitteraient pas les droits de stationnement ne s’exposeraient pas tout de suite à une contravention. « Durant une courte période, des avis de courtoisie seront distribués », a-t-il dit.

Revitaliser Sainte-Anne

Dans un communiqué portant sur le lancement de la phase II des horodateurs, le maire Claude Corbeil annonce l’intention de la Ville de poser des gestes de revitalisation sur l’avenue Sainte-Anne.

Il y explique que les rencontres tenues avec les commerçants au sujet du stationnement avaient donné lieu à une réflexion sur un certain nombre d’actions à entreprendre pour vivifier cette artère commerciale. Cinq projets ont été ciblés: l’installation d’une supersignalisation sur le boulevard Laframboise pour mieux orienter les automobilistes vers l’avenue Sainte-Anne et le centre-ville, l’aménagement d’une place publique, l’installation d’éclairage décoratif en hiver, la plantation d’arbres et d’autres végétaux et même l’enfouissement des réseaux de fils aériens. « Les échanges à ce sujet se poursuivront cette année avec les partenaires concernés, le tout dans un esprit très constructif », assure le maire Corbeil dans son communiqué.

image