En bref | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageBrèves D'actualitéimage
En bref
15 mai 2014

En bref

Plantation au parc Les Salines

Plantation au parc Les Salines

La Ville de Saint-Hyacinthe sera compensée pour le déboisement qui a été effectué sur son territoire durant la construction du pipeline Saint-Laurent par la pétrolière Ultramar, entre 2010 et 2012. En vertu d'une entente avec la firme Énergie Valero (Ultramar) que le conseil municipal a approuvée le 5 mai, une bande de terrain en friche qui se trouve dans la partie sud-ouest du parc Les Salines sera reboisée. Dans cet espace de 1,01 hectare qui est contigu au parc industriel Théo-Phénix, il y aura plantation de 808 arbres d'essences diverses; il s'agira de plants d'un diamètre de 40 mm à la motte. Le coût de ce projet a été estimé à 18 736 $.

Bandes riveraines : l'OBV mandaté

Dans le cadre de son Plan d'action environnemental 2010-2014, la Ville de Saint-Hyacinthe vient de confier à l'Organisme de bassin versant de la Yamaska (OBV) la mission de dresser le portrait des bandes riveraines en secteur urbain. Une enveloppe de 24 997 $ est rattachée au mandat que le conseil municipal a accordé à l'OBV à sa séance du 5 mai. L'OBV devra, entre autres choses, effectuer des relevés de terrain, en compiler les résultats et produire un rapport synthèse de son investigation. Les données recueillies seront utilisées par la Ville dans la préparation d'un Plan directeur de l'eau.

Un ponton de 26 000 $

Un nouveau ponton fera bientôt son apparition sur la Yamaska, à Saint-Hyacinthe, pour les balades sur la rivière jusqu'à Saint-Césaire, des excursions proposées par le Centre nautique. L'embarcation sera fournie par Le Groupe Axess, une firme de Drummondville spécialisée dans la vente d'équipements nautiques. Le conseil municipal lui a accordé un contrat de 25 926 $ pour la livraison d'un ponton de 26 pieds de longueur pouvant accueillir une douzaine de passagers, comme celui qui sera remplacé. Il avait été acheté en 1998, à l'occasion du 250 e anniversaire de fondation de Saint-Hyacinthe.

Égout : un autre mécontent

À la séance du conseil municipal du 5 mai, Marc Beaudoin, un propriétaire du boulevard Laframboise, à Saint-Thomas-d'Aquin, n'a pas mâché ses mots pour signifier aux élus son mécontentement dans le dossier des égouts. Sa propriété se trouve dans la portion du boulevard qui ne sera pas desservi en raison d'un nombre insuffisant de propriétaires favorables au projet (six sur 24). M. Beaudoin a fait valoir qu'en étant branché grâce à une section de tuyau d'environ 200 pieds, il pourrait créer deux autres lots à même sa propriété. « Le dossier sera regardé », lui a promis le maire, Claude Corbeil.

image