L'immeuble du CFM redeviendra une école primaire | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageÉducationimage
L'immeuble du CFM redeviendra une école primaire
17 avril 2014

L'immeuble du CFM redeviendra une école primaire

L'immeuble Jacques-Cartier, dans lequel est situé le Centre de formation des Maskoutains (CFM), reprendra sa vocation initiale d'école primaire si la commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) est autorisée à acheter les anciens locaux du Collège Antoine-Girouard (CAG).

D'ici trois ans, la CSSH prévoit que 21 locaux de classe du niveau primaire manqueront et que la construction de deux nouvelles écoles - une pour la rentrée 2015-2016 et l'autre pour 2017-2018 - sera nécessaire.

En déplaçant le CFM dans l'école secondaire Casavant et en utilisant les 12 salles de classe de l'immeuble Jacques-Cartier pour les élèves du primaire, la construction d'une des deux écoles serait évitée. « Si le ministère de l'Éducation accepte notre projet d'achat au Séminaire de Saint-Hyacinthe, on lui fera économiser la construction d'une école, ce qui représente environ 6,5 M$ », explique la régisseuse aux communications de la CSSH, Sagette Gagnon. Dans le cas de l'acquisition des installations du Collège, une subvention de 4,4 M$, initialement prévue pour la construction d'un complexe sportif à l'école secondaire Fadette, serait versée par Québec. Puisque le CFM occuperait l'immeuble de l'école Casavant, les élèves de Fadette et de Casavant, qui totalisent 1 300 étudiants, seraient appelés à fréquenter les locaux du CAG. Or, le bâtiment a une capacité d'accueil de 825 élèves. Selon Mme Gagnon, plusieurs scénarios pour combler le manque d'espace sont envisagés, mais aucun n'a été dévoilé pour le moment. « Les possibilités sont multiples et nous devrons retenir les meilleures solutions », assure-t-elle. En 2009, la CSSH avait déjà entamé une réflexion sur la réorganisation scolaire et sur l'offre de services. Par exemple, explique Mme Gagnon, la direction souhaitait renforcer le sentiment d'appartenance des élèves envers leur établissement scolaire. Cette même piste sera utilisée pour statuer sur l'avenir des écoles. La CSSH tiendra une assemblée publique d'information le 20 mai au cours de laquelle il sera question de la réorganisation de l'offre scolaire et une audience publique le 26 août pour présenter les mémoires déposés sur le sujet. Si tout se déroule comme prévu, les locaux dont se départira le Séminaire devraient accueillir leurs premiers élèves à la rentrée 2015-2016.

image