Les installations du Collège Antoine-Girouard passeront au public | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageÉducationimage
Les installations du Collège Antoine-Girouard passeront au public
17 avril 2014

Entente de principe entre le Séminaire et la CSSH
Les installations du Collège Antoine-Girouard passeront au public

Il ne manque que l'approbation du ministère de l'Éducation pour que l'entente de principe liant les représentants de la CSSH (à gauche) et ceux du Séminaire (à droite) soit honorée.
La commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) est à un pas de reprendre le flambeau éducatif dans les locaux de l'ancien Collège Antoine-Girouard (CAG) puisqu'une entente de principe sur l'acquisition des installations a été conclue avec la Corporation du Séminaire.

Les deux parties se sont entendues pour que la CSSH acquière le bâtiment d'enseignement, les cinq plateaux sportifs et les terrains adjacents pour la somme de 6,23 M$ dès que le ministère de l'Éducation aura donné son aval à l'ensemble du projet.

De ce montant, seuls 2,75 M$ seront versés à la Corporation, la différence - 3,5 M$ - étant comblée par la cession du terrain vacant d'une superficie de 680 000 pi.ca. situé aux côtés de l'école professionnelle de Saint-Hyacinthe. Grâce aux modalités de l'entente, la CSSH n'aura pas à débourser un seul sou, car elle dispose d'une subvention ministérielle de 4,3 M$, laquelle couvrira une partie des travaux de mise aux normes estimés à 2,6 M$ ainsi que la somme versée à la Corporation pour l'achat. La balance de ce projet évalué à 8,88 M$ sera assumée par une contribution de 1 M$ de l'Oeuvre Antoine-Girouard. « Il est clair que dans un contexte de saine gestion des fonds publics, ce projet constitue un exemple mettant en lumière une vision de développement global d'une communauté », estime Richard Flibotte, président de la CSSH. Si le Ministère, dont la décision est attendue au plus tard pour le 30 juin, autorise la transaction, les élèves des écoles secondaires Casavant et Fadette prendront le chemin du CAG à la rentrée 2015-2016. Ce déplacement est considéré comme une pierre deux coups par M. Flibotte puisqu'il éviterait au gouvernement de devoir bâtir une nouvelle école primaire d'ici deux ans. Une augmentation d'environ 600 élèves en bas âge est prévue au cours des quatre prochaines années.

Pas d'exclusivité

Alors que le Groupe Robin dispose d'une clause d'exclusivité lui garantissant le rachat de tous les terrains dont dispose l'Oeuvre, le porte-parole de la Corporation du Séminaire, Ray-Marc Dumoulin, assure « ne pas être lié à aucun promoteur » dans le cas de la cession du terrain par la CSSH.

Celui qui envisage, à long terme, de développer le lot en misant sur le résidentiel rajoute que le moment venu, il sera libre de faire affaire avec qui il voudra. « Si l'une ou l'autre des parties vend son terrain avant trois ans, l'entente comporte une clause de partage des profits. Personne ne veut être perdant et il y a quand même près de 300 000 pi.ca. de terrain vacant aux côtés du Collège », résume M. Dumoulin. Si la transaction entre la Corporation et la CSSH est conclue, l'Espace Entre-Aidants, qui occupe une partie des locaux du CAG, sera relocalisé au 3 e étage du Séminaire. Cette clause avait été prévue dans le contrat de location.

image