Le renouvellement de son mandat ne fait pas l'unanimité | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageÉducationimage
Le renouvellement de son mandat ne fait pas l'unanimité
28 mai 2014

Directeur général du Cégep
Le renouvellement de son mandat ne fait pas l'unanimité

Roger Sylvestre sera à la tête du Cégep de Saint-Hyacinthe pour cinq autres années, une décision qui ne fait pas l'unanimité au sein du conseil d'administration.
Le contrat de travail du directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe a été renouvelé pour cinq ans malgré l'émission d'avis défavorables à son égard.

La décision a été prise au terme d'une longue discussion, tenue à huis clos, entre les membres du conseil d'administration du Cégep. Roger Sylvestre a été prié de quitter la pièce durant les échanges le concernant.

La direction de l'établissement a refusé de dévoiler les proportions du vote, à la demande des membres du conseil d'administration. Le président du conseil, René Vincelette, a néanmoins affirmé que le mandat du directeur général avait été reconduit de façon majoritaire. « Les informations concernant le renouvellement du mandat sont gardées privées, à la demande du conseil d'administration. Je peux vous assurer que le processus s'est déroulé dans la dignité et la transparence et que chaque membre avait la possibilité de voter en faveur ou non d'un renouvellement », a assuré M. Vincelette. Il a également confirmé que des avis défavorables avaient été transmis au comité de cinq personnes chargé d'évaluer le dossier de Roger Sylvestre. « Tout a été pris en compte par le comité » a-t-il indiqué, refusant de commenter la teneur des recommandations négatives. L'une d'entre elles a été émise par le syndicat des professeurs du Cégep de Saint-Hyacinthe. Une autre émanerait de la Commission des études, selon un enseignant. LE COURRIER n'a pas pu obtenir de précisions quant à leur contenu, les responsables n'ayant pas donné suite à nos demandes d'entrevue. À l'annonce du renouvellement de son mandat, Roger Sylvestre s'est déclaré très heureux d'être « le premier DG à avoir tenu le poste aussi longtemps ». Il a également ajouté qu'une telle stabilité à la tête du collège permettra d'affronter la tempête à venir compte tenu de l'état des finances gouvernementales. Le prochain contrat de travail de M. Sylvestre, d'une durée de cinq ans, entrera en vigueur à partir du 8 août 2015.

image