Pour découvrir et comprendre une déficience mal connue | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageSantéimage
Pour découvrir et comprendre une déficience mal connue
28 mai 2014

Semaine québécoise de l'aphasie du 26 mai au 1 er juin
Pour découvrir et comprendre une déficience mal connue

On parle de l’aphasie quand une personne a perdu totalement ou partiellement la capacité de communiquer, c’est-à-dire de parler, d’écrire, de calculer ou comprendre un message écrit ou verbal. En médecine, le mot employé pour désigner cet état est Aphasie = Trouble de langage.

Ce dommage résulte le plus souvent d’un AVC, d’un traumatisme crânien ou d’un anévrisme. Peu abordé, elle reste un handicap peu connu au Québec et qui pourtant peut toucher toutes les personnes adultes sans distinction d’âge.

L’intelligence des personnes aphasiques n’est pas affectée, mais ces gens sont incapables de s’exprimer, de trouver les mots pour le dire et de répondre quand on leur parle. Ils répondent souvent en répétant ce qui leur a été dit, butent sur les mots ou les emploient à mauvais escient. Au Québec chaque année, se sont environ 5 000 personnes qui deviennent aphasiques. Des hommes, des femmes et parfois des jeunes adultes qui sont victimes de cette déficience qui va modifier toute leur vie comme celle de leur entourage. L’aphasie reste un handicap bête et sournois. La population, dans son ignorance aux problèmes de communication croit souvent qu’il s’agit d’une déficience intellectuelle. Ce qui n’est pas le cas, il a un effet dévastateur sur les personnes aphasiques et leurs familles. C’est un problème de santé important dans notre société, une personne sur deux décèdera des suites d’un AVC. Elle nous concerne tous et toutes, personne n’est à l’abri. Des hommes et des femmes aphasiques qui ont besoin de sortir de leur isolement et de participer à la vie collective. Une semaine pour lequel ceci sera l'un des objectifs de cette sensibilisation. Vous qui lisez ceci, vous comprendrez l’importance qu’est le langage : lire, écrire, comprendre et parler. Les mots sont quelque chose de très précieux, ne parle-t-on pas de la richesse du vocabulaire et du langage?Ceci est un message de prise de conscience, que met en oeuvre l’association des personnes aphasiques du Richelieu-Yamaska à la population en cette semaine québécoise de l’aphasie. L’association espère que cette lecture vous a été utile et instructive. Notre intention est de fournir de l’information encourageante pour comprendre l’aphasie et ses conséquences. Car qui sait, un jour, c’est peut-être un parent, un ami ou même l’un de nous qui sera touché par ce handicap. Pour en savoir plus sur l’aphasie, communiquez avec l’association au 450 771-3333, postes 2685.

image