Transformer l’ouverture en gestes concrets | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageSantéimage
Transformer l’ouverture en gestes concrets
5 juin 2014

Semaine québécoise des personnes handicapées
Transformer l’ouverture en gestes concrets

Du 1 er au 7 juin, c’est la Semaine québécoise des personnes handicapées (SQPH) : l’occasion de s’interroger sur notre attitude envers les personnes vivant avec des incapacités et sur la place qui leur est réservée dans notre société en 2014.

Malgré le fait que de plus en plus de personnes sont ouvertes et sensibles à ce que vivent ces personnes et que de plus en plus de lieux sont adaptés à leur condition, les dernières enquêtes gouvernementales démontrent que plus du quart d’entre elles (28 %) considèrent leur participation sociale affectée par leur incapacité. Selon cette même enquête, ces personnes sont aussi plus nombreuses à vivre seules (22,5 % contre 13,55 %), à être sans emploi (65 % contre 45 %) et à ne pas avoir de diplôme d’études secondaires (24,7 % contre 13,6 %).

Cela veut dire qu’il reste encore beaucoup à faire afin de « transformer cette ouverte en gestes concrets pour contribuer à leur participation sociale ». La campagne de l’Office des personnes handicapées du Québec pour cette semaine va d’ailleurs en ce sens en nous présentant des images positives de personnes qui, malgré leur incapacité physique, sensorielle ou leur trouble de santé mental, ont réussi à poursuivre des études ou à intégrer le marché du travail. En mettant l’accent sur les aptitudes de ces personnes plutôt que sur leurs limitations, ces images démontrent clairement en quoi un effort d’ouverture et d’adaptation peut faire la différence dans la vie d’une personne qui vit avec une incapacité. Vous avez envie vous-mêmes de transformer votre ouverture d’esprit en geste concret? La grande région de Saint-Hyacinthe vous offre plusieurs opportunités. En effet, la ville compte deux organismes de parrainage : l’un en santé mentale et auprès des aînés (Le Trait d’Union Montérégien) et l’autre en déficience physique, sensorielle ou intellectuelle (Parrainage civique). Par votre simple présence, votre écoute, votre respect et votre ouverture, vous pouvez faire la différence dans la vie d’une personne et lui donner le courage d’affronter les nombreux obstacles qui se trouvent sur la route de son intégration. Trois à quatre heures par mois suffisent. Contactez Parrainage civique au 450 774-8758 et Le Trait d’Union Montérégien au 450 223-1252. La différence, c’est vous qui la faites!

Marie-Ève Francoeur, agente de promotion Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains / Trait d’Union Montérégien

image