Dernier hommage au p’tit Cousin Germain | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageimage
Dernier hommage au p’tit Cousin Germain
8 janvier 2015

Dernier hommage au p’tit Cousin Germain

De nombreux amis, proches et employés de Germain Larivière avaient bravé un froid polaire pour venir saluer la mémoire d’un homme qui aura laissé sa marque dans le secteur du commerce de détail au Québec. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©
Un dernier hommage a été rendu à Germain Larivière lors des funérailles qui ont été célébrées ce lundi à l’église Assomption-de-Notre-Dame dans le quartier Sainte-Rosalie, berceau du fulgurant succès de l’homme d’affaires maskoutain qui s’est éteint le 29 décembre à l’âge de 88 ans.

De nombreux amis, proches et employés de Germain Larivière avaient bravé un froid polaire pour venir saluer la mémoire d’un homme qui aura laissé sa marque dans le secteur du commerce de détail au Québec.

Le cercueil de M. Larivière, sur lequel était déposé un immense bouquet de roses rouges, fut mené devant l’autel par des membres du conseil 960 des Chevaliers de Colomb de Saint-Hyacinthe, immédiatement suivi de la famille du défunt.

Les funérailles furent célébrées par l’abbé Georges Benoit qui était accompagné des prêtres André Leclerc, René Beaugrand, Jean Corbeil et du diacre André Gauthier.

Homme de coeur

L’abbé Benoit a dressé le portrait d’un homme qui ne comptait pas ses heures au travail tout en insistant sur sa grande implication auprès de la communauté maskoutaine.

« Quel homme de coeur que fut Germain Larivière! Qui ne l’a pas vu au Centre de bénévolat ou à la Fondation de l’Hôpital Honoré-Mercier. C’était une personne profondément humaine dotée d’une générosité inouïe et aux valeurs profondes. L’histoire des 88 chapitres de la vie de M. Larivière nous venons d’en lire la fin. Le livre est maintenant terminé, mais l’histoire va se continuer autrement », a témoigné le célébrant.

La cérémonie qui s’est déroulée sobrement fut ponctuée de plusieurs pièces interprétées par une formation musicale.

Du classique Ave Maria de Schubert, des morceaux plus contemporains furent joués comme Hallelujah de Leonard Cohen et Blue Moon de Frank Sinatra, une chanson qui était particulièrement appréciée de Germain Larivière.

Durant les funérailles, des parfums floraux se mêlaient à l’odeur de l’encens.

Brigitte Larivière, l’une des trois filles du défunt, a rappelé que la famille était une valeur essentielle aux yeux de son père.

Sa petite-fille Élise a livré également un vibrant témoignage accompagné des arrière-petits-enfants de M. Larivière.

« Ton rêve grand-père était de développer un magasin à grande surface et celui-ci s’est concrétisé un jour au milieu d’un champ. La famille était pour toi une grande réalisation. Tu as transmis à nous tous la fibre de leader que tu étais », a-t-elle souligné.

L’ancien directeur général de la Fondation Aline-Letendre, Roger Duceppe, le président de Dutailier, Fernand Fontaine et le conseiller de Sainte-Rosalie, Donald Côté, ont été aperçus pendant les funérailles.

image